En direct

L’agence Wilmotte & Associés rouvre, avec des gestes barrières
Wilmotte & Associés - © Dannan Wang
Diaporama

L’agence Wilmotte & Associés rouvre, avec des gestes barrières

CHESSA Milena |  le 11/05/2020  |  ParisJean-Michel WilmotteReprise des chantiers

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Paris
Jean-Michel Wilmotte
Reprise des chantiers
Valider

Une partie des 160 collaborateurs parisiens de l’architecte Jean-Michel Wilmotte a repris le chemin de l'agence lors du premier jour du déconfinement. Pour assurer leur sécurité sanitaire, il a préalablement consulté un cabinet d’audit spécialisé qui a mis en place un «code de bonne conduite» à respecter dans les locaux.

1/5

Wilmotte & Associés

© Dannan Wang

Photographie rassemblant les membres de l’agence Wilmotte & Associés, en 2018.

2/5

Ecrans

© Wilmotte & Industries

Comme geste barrière supplémentaire face au Covid-19, le studio de design Wilmotte & Industries a conçu des parois translucides à fixer entre chaque bureau.

3/5

Pastilles

© Wilmotte & Associés

Des pastilles rouges et bleues indiquent aux salariés de l’entreprise sur quels postes ils peuvent s’installer ou pas.

4/5

Circulation

© Wilmotte & Associés

Cette pastille rouge signale les bonnes pratiques à adopter dans les escaliers et les ascenseurs.

5/5

Masque

© Wilmotte & Associés

Des affiches rappellent également comment bien porter son masque.

Après huit semaines de confinement, l’architecte Jean-Michel Wilmotte avait «des fourmis dans les doigts et dans les pieds». Le 11 mai, il a rouvert son agence située dans XIIe arrondissement de Paris, rue du faubourg Saint-Antoine. «On va faire remarcher la machine en douceur, explique-t-il. Le processus se fera étape par étape, avec 15-20% des équipes la première semaine, puis 25-30% la deuxième et ainsi de suite…»

L’entreprise Wilmotte & Associés (W&A), fondée en 1975, compte aujourd’hui 280 architectes, urbanistes, designers, muséographes et architectes d’intérieur répartis entre la France, le Royaume-Uni, l’Italie, le Sénégal et la Corée du Sud. Au siège, ils sont environ 160 salariés. «Tout le monde voulait retourner au travail, affirme le fondateur. Mais il a fallu freiner cet enthousiasme général afin d’assurer la sécurité sanitaire de chacun.»

 

Suivre la signalétique

 

Pour pouvoir accueillir ses collaborateurs dans les meilleures conditions possibles au sein de l’agence parisienne, Jean-Michel Wilmotte a demandé un audit à la société Minerais. «Trois experts scientifiques et médicaux ont visité les locaux avant d’élaborer un code de bonne conduite pour travailler, circuler, se réunir et se restaurer», indique-t-il.

Une signalétique constituée de pastilles rouges et bleues a ainsi été mise en place dans l’ensemble des espaces. Des affiches rappellent également comment appliquer les gestes barrières et bien porter son masque. Des parois colorées et siglées W&A complètent le dispositif de protection des personnes entre chaque bureau.

«On a fait le maximum de ce qui était possible en télétravail, maintenant les collaborateurs ont besoin d’échanger en face à face, estime Jean-Michel Wilmotte. A l’agence, la conception des projets ne se fait pas en solitaire dans une tour d’ivoire, mais en groupe avec les maquettistes. C’est cette façon de travailler qu’on va essayer de remettre sur pied.»

 

Penser différemment

 

De nouvelles réflexions vont aussi s’amorcer, dès cette semaine, avec la création de groupes thématiques dédiés à l’hospitalier, à l’habitat, au tertiaire et à l’hôtellerie-restauration. «Il va falloir penser différemment nos manières de vivre après cette crise sanitaire, observe Jean-Michel Wilmotte. L’architecte doit se positionner en amont.»

Ces nouvelles réflexions impacteront probablement les projets en cours à l’agence, comme celui du siège de l’entreprise Arcelor-Mittal à Luxembourg où les bureaux pourraient être cloisonnés différemment.

Les plans seront également à revoir dans les grands musées - Louvre, Orsay, Rijksmuseum, etc. - où interviennent les équipes de W&A. «On va devoir proposer des circuits muséographiques qui évitent que les visiteurs s’agglutinent devant les vitrines, admet Jean-Michel Wilmotte. Des expositions temporaires aussi populaires que Léonard de Vinci au musée du Louvre, on ne pourra plus les imaginer demain comme on le faisait hier, avant la pandémie.»

 

Commentaires

L’agence Wilmotte & Associés rouvre, avec des gestes barrières

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur