En direct

Hessamfar et Vérons refont l’école buissonnière
Parc - © Milena Chessa / Le Moniteur.fr
Diaporama

Hessamfar et Vérons refont l’école buissonnière

MILENA CHESSA |  le 23/10/2019  |  Indre-et-LoireEcole maternelleEcole primaire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Indre-et-Loire
Ecole maternelle
Ecole primaire
Valider

Les architectes bordelais ont livré un groupe scolaire à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire), dont la silhouette se dissimule derrière la végétation d’un parc.

1/10

Parc

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

A Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire), le groupe scolaire conçu par les architectes Marjan Hessamfar et Joe Vérons et le paysagiste Bertrand Massé s’intègre en toute discrétion dans le parc de Montjoie. Seules deux lignes horizontales en bois se distinguent sur le fond noir des façades métalliques.

2/10

Plan masse

© Hessamfar & Vérons

Le groupe scolaire est implanté en fond de parcelle pour laisser un maximum de place aux espaces verts.

3/10

Structure

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’école maternelle Honoré-de-Balzac (à gauche de l’image) et l’école élémentaire Anatole-France (à droite) sont en structure mixte bois/béton. Les poteaux et poutres en épicéa de l’école maternelle s’appuient à l’intérieur sur des murs de refends et allèges en béton. A l’extérieur, elles reposent sur des poteaux métalliques pour former des préaux. L’école élémentaire se développe à l’étage sur une structure poteaux-poutres en épicéa formant des portiques.

4/10

Récréation

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les cours de récréation sont agrémentées de deux arbres, dont un chêne centenaire.

5/10

Charpente

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

La charpente en bois est visible à l’intérieur comme à l’extérieur.

6/10

Circulation

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Dans les circulations, les murs en béton lasuré et les menuiseries en bois sont de couleurs claires, en contraste avec les façades sombres. La signalétique a été entièrement dessinée.

7/10

Classe

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les salles de classes bénéficient d’un large apport de lumière naturelle grâce aux baies vitrées toute hauteur. Les parties opaques comprennent des ouvrants pour la ventilation.

8/10

Toiture végétalisée

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

La végétation du parc se prolonge sur le bâtiment. Les toitures du R+1 accueillent un mélange de graminées et de vivaces dont la hauteur peut atteindre 1,20 m. Elles poussent dans un substrat de 30 cm d’épaisseur. Un jardin pédagogique, également aménagé sur le toit du R+1, permet aux élèves d’observer la faune et la flore.

9/10

Capacité

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le groupe scolaire réunit les élèves de quatre écoles communales - Anatole-France, Honoré-de-Balzac, République et Jean-Moulin - jugées vétustes. Sa capacité d’accueil totale est de 390 enfants.

10/10

Gymnase

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le gymnase Jean-Moulin-République, d’une surface de 650 m², a été creusé dans le sol afin de limiter son impact visuel dans le parc. Il dispose d’une entrée indépendante.

Un groupe scolaire de cinq classes maternelles et huit classes élémentaires a été inauguré le 18 octobre à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire). « Il regroupe les 348 élèves de quatre écoles communales qui étaient dans un état de désuétude absolue, explique le maire, Philippe Briand. On gagne en esthétisme avec ce nouvel établissement qui est tout simplement beau. »
L’agence d’architecture Hessamfar & Vérons, lauréate du concours de maîtrise d’œuvre en 2017, en est l’auteure. « Leur projet a fait l’unanimité parmi les 67 offres reçues, souligne Éric Le Verger, directeur des services techniques et de l’aménagement urbain de la ville. Il attire le regard avec sa charpente en bois, tout en se confondant avec le paysage grâce à ses toitures fortement végétalisées. »

 

« Deux lignes horizontales dans le paysage »

 

L’édifice (3244 m²) est implanté dans le parc de Montjoie (4226 m²) où, selon l’architecte Marjan Hessamfar, « chaque mètre carré était compté ». Afin de limiter l’impact visuel de la construction, celle-ci a pris place en fond de parcelle, sur un terrain préalablement décaissé. La terre extraite a été utilisée pour former des talus enherbés qui ceinturent tout l’établissement et donnent du relief au parc. « Depuis l’avenue de la République, de vastes dégagements créent des percées visuelles progressives en direction du bâtiment, sans le dévoiler d’un seul tenant », indique le paysagiste Bertrand Massé.
« Tout a été conçu de manière à lire deux lignes horizontales dans le paysage », explique Marjan Hessamfar. Ces lignes correspondent aux toits de l’école primaire - située de plain-pied avec la cour - et de l’école élémentaire - logée en étage au-dessus d’un gymnase semi-enterré. Des poutres en épicéa, espacées de 60 cm, constituent les préaux côté extérieur et les plafonds côté intérieur. La charpente en bois est mise en valeur par les façades en aluminium thermolaqué qui forment un fond noir. « En architecture, remarque Marjan Hessamfar, le noir est synonyme d’effacement ».

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Saint-Cyr-sur-Loire.
Maîtrise d’œuvre : Marjan Hessamfar & Joe Vérons, architectes ; Bertrand Massé, paysagiste ; Terrell, BET structure ; Louis Choulet, BET fluides/HQE ; Via Infrastructure, BET VRD ; Emacoustic, acousticien ; Wonderfulight, éclairagiste ; Technique et Chantiers, économiste ; CSD Associés, BET SSI ; Cuisinorme, BET cuisine.
Entreprises : TPPL (voiries, réseaux divers), ID Verde (aménagement paysager et mobilier extérieur), Plée Construction (gros œuvre), Boussiquet (charpente bois et métallique), BMTI (étanchéité), Vias / Plébac (menuiseries extérieures, bardage, occultations), Meltis (serrurerie, métallerie), La Forest / Partne’r Agencement (menuiseries intérieures bois), Guionnière Plâtrerie (cloisons sèches, isolation), Isocay (faux-plafonds), Groupe Vinet (carrelage, faïence), Peintex Daoudal (peinture intérieure), SRS (sols collés), Marty Sports (équipements sportifs), Eiffage Energie (chauffage, ventilation, climatisation, plomberie, sanitaires), Cégélec (électricité, courants forts et courants faibles), Thyssen Krupp (ascenseurs), TCPE (équipement de cuisine), Citeos (éclairage public), CVL (signalétique).
Coût des travaux : 7 millions d’euros HT.
Surface de plancher : 3244 m².

Commentaires

Hessamfar et Vérons refont l’école buissonnière

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur