En direct

Groupe scolaire Niki-de-Saint-Phalle à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par l’architecte Paul Le Quernec
1 bis, chemin des Petits cailloux - © © 11h45

Diaporama

Groupe scolaire Niki-de-Saint-Phalle à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par l’architecte Paul Le Quernec

le 28/08/2015  |  ArchitectureSeine-Saint-Denis

1/10

1 bis, chemin des Petits cailloux

© © 11h45

L’architecte Paul Le Quernec a livré en août 2015 le groupe scolaire Niki-de-Saint-Phalle à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), au bout du chemin des Petits cailloux. L’établissement de 4500 m² Shon comprend une école maternelle de huit classes, une école élémentaire de onze classes, un restaurant scolaire et un centre de loisirs, répartis sur trois niveaux. Les deux cours de récréation du rez-de-chaussée sont reliées par des escaliers au jardin pédagogique aménagé sur la terrasse du premier étage.

2/10

Façade « ludoptique »

© © 11h45

Les façades du bâtiment sont animées par un effet d’optique ludique ou « ludoptique » comme l’appelle l’architecte Paul Le Quernec. Le dispositif, qui n’est « pas issu de recherches de la Nasa » ironise-t-il, est simple et efficace. Des tasseaux en bois de 5 cm de section hachurent les parois extérieures suivant un angle à 45 degrés. « En vue frontale, ces tasseaux ont l’air neutres et sages, mais de biais on découvre qu’ils sont plus rock’n’roll avec leurs facettes lasurées en vert pomme d’un côté et en orange de l’autre », explique-t-il. En se déplaçant autour de l’édifice, le visiteur en a une perception toujours changeante.

3/10

Plan du rez-de-chaussée

© © 11h45

Accessible par un parvis situé au nord, l’établissement scolaire compte trois ailes : à l’ouest, l’école maternelle ; à l’est l’école élémentaire ; au sud, la cantine bordée de part et d’autre par les cours de récréation. En maternelle, les enfants évoluent dans une imbrication d’espaces circulaires qui forment de petites zones d’apprentissage, de jeu et de repos. En primaire, les enfants évoluent dans une succession d’espaces carrés, caractéristiques des salles d’enseignement qu’ils retrouveront pendant toute leur scolarité.

4/10

Maternelle

© © 11h45

L’école maternelle se repère à la couleur orange de ses pièces. Le mobilier de rangement, réalisé sur mesure en bois stratifié, suit les courbes et contre-courbes des parois et des plafonds. Chaque classe est unique en plan et en volume, selon l’imbrication de trois cercles de trois diamètres différents (6m/4,50m/3,60m) et la hauteur des retombées du plafond (0/20cm/40cm).

5/10

Primaire

© © 11h45

L’école primaire se repère à la couleur verte de ses pièces. Les lignes sont plus droites, à l’exception de quelques courbes qui camouflent élégamment les poteaux métalliques de la structure.

6/10

Sphères

© © 11h45

« Deux grands volumes arrondis en suspension viennent habiller le grand vide du hall aux premier et second niveaux, décrit l’architecte Paul Le Quernec. Il s’agit de deux espaces de lecture appartenant à la bibliothèque de la maternelle et de l’élémentaire. Outre le bénéfice architectural, ce dispositif a clairement valeur de symbole en positionnant le livre à l’épicentre de l’établissement, la suspension dans le vide suggérant l’élévation par le savoir. »

7/10

Salon de lecture

© © 11h45

L’intérieur de la sphère de lecture de l’école maternelle, avec sa banquette arrondie.

8/10

Bibliothèque

© © 11h45

Les salles de classes étant très colorées, les espaces de circulation affichent une teinte neutre, beige. A l’image : les bulles de lecture de l’école maternelle, dont les hublots laissent transparaître la couleur intérieure, orange.

9/10

Salle polyvalente

© © 11h45

Chaque école dispose d’une salle polyvalente de 155 m², en double hauteur, éclairée latéralement par une façade vitrée et zénithalement par un puits de lumière. Des hublots permettent aux enfants de voir ce qui s’y passe depuis le premier étage. La salle polyvalente de l’école maternelle est ronde et son plafond est sphérique, tandis que celle de l’école primaire est carrée avec un plafond pyramidal.

10/10

Flamme

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les extincteurs sont nichés dans des renfoncements de murs en forme de flamme, peints en rouge. Une idée originale de l’architecte Paul Le Quernec rendue possible grâce aux ouvriers de l’entreprise de plâtrerie CN Europe. De l’entreprise générale Fayolle aux différents sous-traitants, il salue ce travail manuel dont « la quantité et la qualité forcent le respect ».
Groupe scolaire Niki-de-Saint-Phalle à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par l’architecte Paul Le Quernec

Commentaires

Groupe scolaire Niki-de-Saint-Phalle à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), par l’architecte Paul Le Quernec

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX