En direct

Global Award 2008 : Alejandro Aravena, l'architecture pour construire l'égalité
Alejandro Aravena, 35 ans, est diplômé de l’Université catholique de Santiago du Chili en 1992. Il dirige Elemental depuis 2006, une structure originale créée pour stimuler la construction sociale. "Penser et construire de meilleurs quartiers est indispensable si l’on veut que le développement casse le cercle vicieux de l’inégalité" rappelle t-il. Aussi Elemental cherche t-il à "faire mieux avec les mêmes moyens". Et la réalité donne corps à cette injonction : le quartier construit à Iquique en 2004 pour résorber un bidonville installé depuis 30 ans en plein centre en témoigne. Cent familles ont été relogées sur place, dans le cadre d’un programme public qui alloue des subventions aux plus pauvres pour qu’elles accèdent au logement. Mais comment construire quoi que ce soit avec si peu de moyens? Elemental a mis au point un dispositif de construction "ouverte" pour quelques milliers de dollars par logement : une partie de la maison est réalisée, l'autre, en attente, appartient aux habitants qui la complèteront au fil du temps, au fur et à mesure de leurs moyens, et augmenteront ainsi la valeur de leur bien. "À la lumière de l'expérience, Elemental veut contribuer, avec une ingénierie et une architecture d'avant-garde, à élever le niveau de vie au Chili, en utilisant la ville comme une ressource illimitée pour construire l’égalité ". - ©
Diaporama

Global Award 2008 : Alejandro Aravena, l'architecture pour construire l'égalité

le 07/03/2008  |  Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Architecture
Valider

1/5

Alejandro Aravena, 35 ans, est diplômé de l’Université catholique de Santiago du Chili en 1992. Il dirige Elemental depuis 2006, une structure originale créée pour stimuler la construction sociale. "Penser et construire de meilleurs quartiers est indispensable si l’on veut que le développement casse le cercle vicieux de l’inégalité" rappelle t-il. Aussi Elemental cherche t-il à "faire mieux avec les mêmes moyens". Et la réalité donne corps à cette injonction : le quartier construit à Iquique en 2004 pour résorber un bidonville installé depuis 30 ans en plein centre en témoigne. Cent familles ont été relogées sur place, dans le cadre d’un programme public qui alloue des subventions aux plus pauvres pour qu’elles accèdent au logement. Mais comment construire quoi que ce soit avec si peu de moyens? Elemental a mis au point un dispositif de construction "ouverte" pour quelques milliers de dollars par logement : une partie de la maison est réalisée, l'autre, en attente, appartient aux habitants qui la complèteront au fil du temps, au fur et à mesure de leurs moyens, et augmenteront ainsi la valeur de leur bien. "À la lumière de l'expérience, Elemental veut contribuer, avec une ingénierie et une architecture d'avant-garde, à élever le niveau de vie au Chili, en utilisant la ville comme une ressource illimitée pour construire l’égalité ".

©

2/5

Logements pour 93 familles à Quinta Monroy (Chili)

©

Surface d'une maison: 70 m2 (36 m2 initialement + 34 m2 d'extension) Surface d'un appartement: 72 m2 (25 m2 initialement + 45 m2 d'extension) Surface totale : 5.205 m2 Budget: 1.085.000 dollars américains

3/5

Logements pour 170 familles à Renca (Chili)

©

Surface d'une maison: 63,40 m2 (35,40 m2 initialement + 28 m2 d'extension) Surface totale : 28.773 m2 Budget: 2.094.400 dollars américains

4/5

Projet d'école Pablo de Rokha pour 855 élèves à La Pintana (Chili)

©

Surfaces : 7.998 m2 (terrain), 2.696 m2 (construit), 3.268 m2 (patio) Budget estimatif : 1.865.500 dollars américains

5/5

Projet de marché en plein air au Chili

©

Alejandro Aravena, 35 ans, est diplômé de l’Université catholique de Santiago du Chili en 1992. Il dirige Elemental depuis 2006, une structure originale créée pour stimuler la construction sociale. "Penser et construire de meilleurs quartiers est indispensable si l’on veut que le développement casse le cercle vicieux de l’inégalité" rappelle t-il. Aussi Elemental cherche t-il à "faire mieux avec les mêmes moyens". Et la réalité donne corps à cette injonction : le quartier construit à Iquique en 2004 pour résorber un bidonville installé depuis 30 ans en plein centre en témoigne. Cent familles ont été relogées sur place, dans le cadre d’un programme public qui alloue des subventions aux plus pauvres pour qu’elles accèdent au logement. Mais comment construire quoi que ce soit avec si peu de moyens? Elemental a mis au point un dispositif de construction "ouverte" pour quelques milliers de dollars par logement : une partie de la maison est réalisée, l'autre, en attente, appartient aux habitants qui la complèteront au fil du temps, au fur et à mesure de leurs moyens, et augmenteront ainsi la valeur de leur bien. "À la lumière de l'expérience, Elemental veut contribuer, avec une ingénierie et une architecture d'avant-garde, à élever le niveau de vie au Chili, en utilisant la ville comme une ressource illimitée pour construire l’égalité ".

www.elementalchile.cl

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Lire et concevoir un paysage

Lire et concevoir un paysage

Date de parution : 10/2020

Voir

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur