En direct

Exposition
Exposition "Toit sur Toit", jusqu'au 14 septembre 2014 à la Maison de l'architecture d’Île-de-France. "Les Echelles du Baroque", place de Catalogne, Paris XIVe, un projet de Nikki Beuneiche et Chloé Otton. - © © Nikki Beuneiche / Chloé Otton

Diaporama

Exposition "Toit sur Toit" à Paris, Maison de l'architecture d’Île-de-France

Margaux Darrieus - AMC |  le 23/07/2014  |  ProfessionArchitecture

1/6

"Les Echelles du Baroque", place de Catalogne, Paris 14e par Nikki Beuneiche et Chloé Otton.

© © Nikki Beuneiche / Chloé Otton

Images issues du P8, "actualité des processus historiques de densification de Paris", février-juin 2014, studio de Master 1, école d’architecture de Paris-Malaquais. Coordination Philippe Simon, avec Christelle Lecoeur, Carla Deshayes et Nils Le Bot. Les neuf sites d’étude proposés aux étudiants correspondent à des situations parisiennes, certaines archétypales, d’autres plus exceptionnelles. L’objectif est de démontrer le potentiel de modification de ces toits, et les déclinaisons possibles selon des conditions urbaines spécifiques.

2/6

Exposition "Toit sur Toit", jusqu'au 14 septembre 2014 à la Maison de l'architecture d’Île-de-France.

© © Bruno Weis / ENSA Paris-Malaquais

3/6

Diplômes d'étudiants de l'école d'architecture de Paris-Malaquais traitant de la question de la surélévation.

© © Bruno Weis / ENSA Paris-Malaquais

Une série de projets exploratoires ponctuent l'exposition. Ils mêlent des travaux d'étudiants encadrés lors d'un enseignement intensif, des diplômes, ainsi que des propositions de jeunes architectes praticiens faites dans le cadre d'un workshop commun.

4/6

L'exposition commence par un constat historique: bien que moins visible que les autres, la surélévation n’en est pas moins un phénomène banal de l’évolution des villes.

© © Bruno Weis / ENSA Paris-Malaquais

5/6

L'exposition présente quelques exemples parisiens de surélévations.

© © Bruno Weis / ENSA Paris-Malaquais

Les surélévations récentes concernent essentiellement les immeubles d’habitations et la maison individuelle. Les projets sont souvent réalisés en structure bois pour faciliter le chantier, sont parfois couverts d'un bardage métallique “pour rappeler le zinc des toits parisiens” et servent toujours à expérimenter de nouveaux modes d’habiter.

6/6

Les barres Cassan, université de Jussieu, quai saint-Bernard et rue Cuvier, Paris Ve, un projet de Teresa Chamorro, Pauline Goffin, Elias Nourry et Natalia Yunis.

© © Teresa Chamorro / Pauline Goffin / Elias Nourry / Natalia Yunis

Exposition "Toit sur Toit" à Paris, Maison de l'architecture d’Île-de-France

Commentaires

Exposition "Toit sur Toit" à Paris, Maison de l'architecture d’Île-de-France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX