En direct

Etude de l'impact de la surface des parois vitrées sur l'efficacité énergétique des bâtiments résidentiels
Maison individuelle de 90 m² en zone H1b (la plus froide) avec des menuiseries dont le Uw = 1,4 W/m².K - © © Cardonnel
Diaporama

Etude de l'impact de la surface des parois vitrées sur l'efficacité énergétique des bâtiments résidentiels

le 18/03/2010  |  Technique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Technique
Valider

1/3

Maison individuelle de 90 m² en zone H1b (la plus froide) avec des menuiseries dont le Uw = 1,4 W/m².K

© © Cardonnel

Comparaison du BBio en fonction du ratio Surface des baies sur surface habitable, avec des fenêtres double vitrages argon possédant les caractéristiques suivantes Uw=1,4 W/m².K, Sw=0,40 et Tl=0,60, pour différentes orientations. L'étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6 (1/6 de baies vitrées par surface habitable = 17 % de la surface habitable en parois vitrées) réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l'est, 20 % à l'Ouest. Les courbes de variations du BBio sont ensuite dessinées jusqu'à 25 % de baies vitrées pour chacun des 4 types d'orientation. Conclusion : dans tous les cas l'accroissement des surfaces vitrées réduit le Bbio, autrement dit augmente l'efficacité énergétique du bâti (BBio).

2/3

Logement collectif de 840 m² en zone H1b (la plus froide) avec des menuiseries dont le Uw=1,4 W/m².K

© © Cardonnel

Comparaison du BBio en fonction du ratio Surface des baies/Shab, avec des fenêtres double vitrages argon possédant les caractéristiques suivantes Uw=1,4 W/m².K, Sw=0,40 et Tl=0,60, pour différentes orientations. L'étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6 réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l'est, 20 % à l'Ouest. Les courbes de variations du BBio sont ensuite dessinées jusqu'à 25 % de baies vitrées pour chacun des 4 types d'orientation. Conclusion : comme pour la maison individuelle, dans tous les cas l'accroissement des surfaces vitrées réduit le BBio, autrement dit augmente l'efficacité énergétique du bâti (BBio).

3/3

Logement collectif de 840 m² en zone H1b (la plus froide) avec des menuiseries dont le Uw=1,8 W/m².K

© © Cardonnel

Comparaison du BBio en fonction du ratio Surface des baies/Shab, avec des fenêtres possédant les caractéristiques suivantes Uw=1,8 W/m².K, Sw=0,45 et Tl=0,60, pour différentes orientations. L'étude est faite à la base pour un ratio de baies vitrées de 1/6 réparti à 40 % au Sud, 20 % au Nord, 20 % à l'est, 20 % à l'Ouest. Les courbes de variations du BBio sont ensuite dessinées jusqu'à 25 % de baies vitrées pour chacun des 4 types d'orientation. Conclusion : les fenêtres étant moins performantes (Ug plus grand que sur le précedent graphique), dans tous les cas l'accroissement des surfaces vitrées augmente le BBio, autrement dit réduit l'efficacité énergétique du bâti (BBio)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur