En direct

Equerre d’argent 2020 : un palmarès empreint de «justesse et générosité»
Prix de l'Equerre d'argent - © DENNIS GILBERT
Diaporama

Equerre d’argent 2020 : un palmarès empreint de «justesse et générosité»

Service Architecture & Urbanisme |  le 23/11/2020  |  Equerre d'argent 2020Bâtiment d'enseignementEquipement culturelLogement étudiantEspaces publics

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Equerre d'argent 2020
Bâtiment d'enseignement
Equipement culturel
Logement étudiant
Espaces publics
Habitat participatif
Habitat
Architecture
Prix d'architecture
France
Seine-Saint-Denis
Seine-Maritime
Strasbourg
Nantes
Toulouse
Essonne
Valider

Le jury des prix d’architecture du Moniteur et d’AMC, réuni le 23 novembre sous la présidence de Marc Barani, a décerné l’Equerre d’argent à la Toulouse School of Economics. L'édifice est signé par l'agence irlandaise Grafton Architects, lauréate du prix Pritzker 2020, associée aux architectes toulousains Vigneu & Zilio. Destiné à accueillir des chercheurs, ce bâtiment a su s'insérer dans la ville historique, à proximité de la Garonne.

1/12

Prix de l'Equerre d'argent

© DENNIS GILBERT

Toulouse School of Economics à Toulouse (Haute-Garonne). Maîtrise d’ouvrage: Université Toulouse 1 Capitole. Architecte: Grafton Architects/ Vigneu & Zilio Architectes.

2/12

Prix de l'Equerre d'argent

© DENNIS GILBERT

Toulouse School of Economics à Toulouse (Haute-Garonne). Maîtrise d’ouvrage: Université Toulouse 1 Capitole. Architecte: Grafton Architects/ Vigneu & Zilio Architectes.

3/12

Prix catégorie «habitat»

© MAXIME DELVAUX

Résidence étudiante de 192 logements sociaux et parking réversible à Palaiseau (Essonne). Maîtrise d’ouvrage: 1001 Vies Habitat. Architecte: Bruther/Baukunst.

4/12

Prix catégorie «habitat»

© MAXIME DELVAUX

Résidence étudiante de 192 logements sociaux et parking réversible à Palaiseau (Essonne). Maîtrise d’ouvrage: 1001 Vies Habitat. Architecte: Bruther/Baukunst.

5/12

Prix catégorie «culture, jeunesse et sport»

© CHARLY BROYEZ

Théâtre du Maillon à Strasbourg (Bas-Rhin). Maîtrise d’ouvrage: Ville de Strasbourg. Architecte: LAN.

6/12

Prix catégorie «culture, jeunesse et sport»

© CHARLY BROYEZ

Théâtre du Maillon à Strasbourg (Bas-Rhin). Maîtrise d’ouvrage: Ville de Strasbourg. Architecte: LAN.

7/12

Prix catégorie «lieux d’activités»

© DAVID BOUREAU

Pôle de cultures numériques à Nantes (Loire-Atlantique). Maîtrise d’ouvrage: Université de Nantes. Architecte: LIN architect urbanist/F.au.

8/12

Prix catégorie «lieux d’activités»

© DAVID BOUREAU

Pôle de cultures numériques à Nantes (Loire-Atlantique). Maîtrise d’ouvrage: Université de Nantes. Architecte: LIN architect urbanist/F.au.

9/12

Catégorie «espaces publics et paysagers»

© KAROLINA SAMBORSKA

Requalification du quai de Southampton au Havre (Seine-Maritime). Maîtrise d’ouvrage: Ville du Havre/Grand port maritime du Havre (GPMH). Maîtrise d’œuvre: MDP Michel Desvigne Paysagiste/IHA - Inessa Hansch Architecte.

10/12

Catégorie «espaces publics et paysagers»

© KAROLINA SAMBORSKA

Requalification du quai de Southampton au Havre (Seine-Maritime). Maîtrise d’ouvrage: Ville du Havre/Grand port maritime du Havre (GPMH). Maîtrise d’œuvre: MDP Michel Desvigne Paysagiste/IHA - Inessa Hansch Architecte.

11/12

Prix de la première œuvre

© CLEMENT GUILLAUME

Six logements participatifs à Romainville (Seine-Saint-Denis). Maîtrise d’ouvrage: autopromotion. Architecte: Atelier de l’Ourcq.

12/12

Prix de la première œuvre

© CLEMENT GUILLAUME

Six logements participatifs à Romainville (Seine-Saint-Denis). Maîtrise d’ouvrage: autopromotion. Architecte: Atelier de l’Ourcq.

Le palmarès de la 38e édition de l’Equerre d’argent a été dévoilé le 23 novembre, lors d’une cérémonie diffusée en direct sur les sites web du Moniteur et d’AMC, et ce en raison des conditions sanitaires. Un peu plus tôt dans la journée, le jury de douze membres (voir ci-dessous) s’était réuni, en présentiel ou à distance, pour départager les 25 opérations nommées et désigner les lauréats par catégorie, ainsi que celui de l’Equerre d’argent qui récompense, à part égale, l’architecte et le maître d’ouvrage de la meilleure réalisation de l’année.


Cinq catégories

 

Les jurés avaient préalablement auditionné - par visioconférence - les architectes et les paysagistes des opérations sélectionnées parmi quelque 250 dossiers de candidature par les journalistes «architecture» du «Moniteur» et «AMC». Ces réalisations sont réparties dans cinq catégories : «habitat», «lieux d’activités», «culture, jeunesse et sport», «espaces publics et paysagers» et «première œuvre». Toutes ont été livrées sur le territoire français dans l’année écoulée ou, pour la catégorie «espaces publics et paysagers», entre 2018 et 2020. Pour son président du jury, l'architecte Marc Barani, ce palmarès distingue des réalisations qui ont pour la plupart su se démarquer par «leur justesse et leur générosité».

 

Equerre d’argent 2020 : Toulouse School of Economics à Toulouse (Haute-Garonne)
Maîtrise d’ouvrage : Université Toulouse 1 Capitole.
Architecte : Grafton Architects/ Vigneu & Zilio Architectes.

Ce qu’en a pensé le jury : «Une réalisation qui campe un climat intérieur et apporte du souffle, qui incarne une virtuosité spatiale jamais gratuite. Une "grotte céleste", un "cloître en plein ciel", dans lequel l’air circule. Le bâtiment s'insère avec une grande intelligence sur ce site complexe. Tout en s'affirmant, il sait faire preuve d'une grande sensibilité à la situation locale.»

 

► Prix catégorie «habitat» : résidence étudiante de 192 logements sociaux et parking réversible à Palaiseau (Essonne)
Maîtrise d’ouvrage : 1001 Vies Habitat.
Architecte : Bruther/Baukunst.

Ce qu’en a pensé le jury : «Cette réalisation pousse le projet à son terme, jusqu'à la perfection. Un travail rigoureux et sensible, d’une cohérence totale, sans aucun artifice. Un accomplissement dans la continuité de la démarche de ses architectes. Tout est résolu, tout est dessiné, au service de la mixité et de la réversibilité. Une opération aux qualités à la fois plastiques, poétiques, magiques. D’une grande légèreté pour un programme si lourd, illustrée par son extraordinaire rampe de parking.»

 

► Prix catégorie «culture, jeunesse et sport» : théâtre du Maillon à Strasbourg (Bas-Rhin)
Maîtrise d’ouvrage : Ville de Strasbourg.
Architecte : LAN.

Ce qu’en a pensé le jury : «Un bâtiment à fort potentiel, par sa configuration et sa flexibilité. Son architecture permet d’accueillir nombre de manifestations : au-delà des deux salles de spectacles [714 et 254 places, NDLR], tous les lieux peuvent être accaparés par des représentations et des performances. Tout en étant assez neutre, sans orientation dans ses façades et ni grande porte d'entrée, il affirme sa transparence par rapport à la ville. Cet édifice nous parle d’un futur ambitieux et culturel, et pas d’un futur rétréci…»

 

► Prix catégorie «lieux activités» : Pôle de cultures numériques à Nantes (Loire-Atlantique)
Maîtrise d’ouvrage : Université de Nantes.
Architecte : LIN architect urbanist/F.au.

Ce qu’en a pensé le jury : «Cette intervention dans une ancienne halle industrielle a un rendu final exceptionnel. L'architecture de ce bâtiment-machine vient en arrière-plan des utilisateurs, sans falbalas. LIN sait pousser les murs, faire rentrer l’espace et la lumière pour un résultat généreux et sans chichi.»

 

Prix catégorie «espaces publics et paysagers» : requalification du quai de Southampton au Havre (Seine-Maritime)
Maîtrise d’ouvrage : Ville du Havre/Grand port maritime du Havre (GPMH).
Maîtrise d’œuvre : MDP Michel Desvigne Paysagiste/IHA - Inessa Hansch Architecte.

Ce qu’en a pensé le jury : «Une prise de position puissante par rapport à la dimension du paysage. Sans aucun aménagement anecdotique. Avec quelques lignes et très peu d’éléments, ce projet d'une incroyable puissance a réussi à transformer un lieu de rebut. L'espace public attrape la poésie du vide, la ville, l’océan et la modernité rude de l’architecture des frères Perret.»


► Prix de la première œuvre : six logements participatifs à Romainville (Seine-Saint-Denis)
Maîtrise d’ouvrage : autopromotion.
Architecte : Atelier de l’Ourcq.

Ce qu’en a pensé le jury : «Une démarche à saluer, qui embrasse une série d’échelles et de questionnements sur la banlieue, le paysage, l’architecture, la géographie, le social et la densification. Une approche programmatique pertinente. Un résultat juste et généreux, qui pour être simple n'est pas pauvre. Un raisonnement à 360° qui embarque tout un collectif, ce qui n’est jamais simple…»

 

LE JURY

Marc Barani, architecte (lauréat de l’Equerre d’argent 2008), président du jury.

Christelle Avenier, architecte.

Sophie Delhay, architecte (lauréate du Prix Habitat 2019).

Pierre Dufour, architecte (lauréat avec Aymeric Antoine de la Première œuvre 2019).

Fabienne Duwez, directrice générale de Soreli.

Raphaëlle-Laure Perraudin, architecte.

Bas Smets, paysagiste.

Charles-Henri Tachon, architecte (lauréat de l’Equerre d’argent 2019).

Xavier Veilhan, artiste.

Jean-Marc Weill, architecte-ingénieur.

Fabien Renou, rédacteur en chef «Le Moniteur».

Gilles Davoine, rédacteur en chef «AMC».

Commentaires

Equerre d’argent 2020 : un palmarès empreint de «justesse et générosité»

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil