En direct

Ennemis du bois champignons
La Pourriture cubique (brune) - ©

Diaporama

Ennemis du bois champignons

JD |  le 20/03/2012  |  Technique

1/7

La Pourriture cubique (brune)

©

Les agents de la pourriture cubique détruisent la cellulose du bois. La coloration est foncée, et des fissures apparaissent dans les 3 sens, délimitant des parallélépipèdes plus ou moins réguliers. L'aspect du bois ressemble à celui du bois calciné. C'est la mérule, également appelée « lèpre des maisons », champignon le plus virulent, qui produit cette pourriture cubique.

2/7

La pourriture fibreuse (blanche)

©

Les aspects de la pourriture fibreuse dégradent simultanément la lignine et la cellulose. Le bois se décompose en fibrilles et prend une couleur très claire. Ces champignons nécessitent des taux d'humidité très élevés (fuites d'eau continues)

3/7

Humidité

©

En digérant la cellulose, le champignon libère de l'eau qui augmente l'humidité du bois et accélère l'attaque. Une attaque légère au début peut ainsi devenir foudroyante dans un espace clos d'où la vapeur d'eau ne peut être éliminée.

4/7

Le bleuissement des bois

©

Le bleuissement se manifeste par une coloration du bois variant du gris ardoise au bleu noirâtre sous forme de bandes ou de flammes plus ou moins importantes ; en section transversale elles suivent les rayons. Cette couleur est plus ou moins intense selon l'humidité du bois et selon la profondeur des couches de bois infestées.

5/7

Le bleuissement des bois

©

Les bois infestés par ces champignons sont colorés d'une façon définitive. Ils sont donc impropres à certains usages où l'aspect esthétique est important (meubles, menuiseries, ...). Par ailleurs, il faut noter que la présence de ces champignons nuit à l'adhérence de la peinture.

6/7

Comment traiter ?

©

Cas de la Mérule (champignon lignivore le plus rencontré) : injection de produits fongicides spécifiques sur la zone concernée et au moins 1 mètre au-delà de la zone infestée, puis pulvérisation de l'ensemble de la surface concernée. Cas de tout autre champignon lignivore : pulvérisation de l'ensemble de la surface concernée.

7/7

Traitement des bois conservés

©

Injection des bois conservés infestés jusqu'à 1 mètre au-delà de la zone infestée, Double injection aux encastrements dont l'une traversante si section suffisante, Pulvérisation de surface sur l'ensemble des faces accessibles jusqu'à 1 mètre au-delà de la zone infestée.
Ennemis du bois champignons

Commentaires

Ennemis du bois champignons

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX