En direct

Ecole de danse à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), par Lankry Architectes
Insolite - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr
Diaporama

Ondulations

le 30/11/2015  |  Val-de-MarneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Val-de-Marne
Architecture
Valider

1/10

Insolite

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

A Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), l’agence Lankry Architectes a glissé un « objet insolite » entre un immeuble de logements et une supérette de l’avenue du Général Gallieni. Un mystérieux voile de métal enveloppe un bâtiment haut et étroit dont on ne perçoit pas l’intérieur.

2/10

Diamants

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

De plus près, le voile révèle une surface facettée, en pointes de diamants, qui est constituée de cassettes en aluminium perforé (1,20 m x 1,20 m). Son relief et sa brillance sont plus ou moins sensibles en fonction de la météo. Ce voile filtre les rayons du soleil et les regards.

3/10

Danse

© © Lankry Architectes

L’édifice de 895 m² est un équipement municipal qui accueille l’école de danse Aurélie-Dupont depuis septembre 2015. Les élèves entrent depuis un parvis aménagé côté rue, grimpent l’escalier situé en façade sud, se changent dans les vestiaires au cœur du bâtiment, puis pratiquent leur art dans les trois studios implantés au nord, côté jardin.

4/10

Escalier

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les allées et venues des danseurs sont mises en scène dans ce double escalier en acier de sept étages. Les filets Inox déroulés tout du long font office de garde-corps. Ils laissent passer la lumière naturelle qui entre par la façade vitrée.

5/10

Plan d’étage courant

© © Lankry Architectes

« En répartissant rigoureusement le programme entre distribution côté avenue, espaces servants au centre du plateau et espaces servis côté jardin, l’école optimise d’une part les flux et les circulations et d’autre part les orientations solaires », explique l’agence Lankry Architectes.

6/10

Structure

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’exiguïté de la parcelle a conduit les concepteurs à poser deux prémurs sur les limites constructibles. Ce choix structurel a permis de libérer de larges plateaux de danse, avec vue sur l’horizon.

7/10

Ondulations

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Dans les studios de danse, les parois en béton matricé imitent le drapé des rideaux de scène. Ses ondulations artificielles empêchent le phénomène de réflexion du son dans la pièce. Le confort acoustique est également assuré par le positionnement de panneaux absorbants au plafond et sur le mur d’entrée.

8/10

Voile

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Vu de l’extérieur, le voile métallique présente une teinte de bronze doré. En revanche, il apparaît blanc depuis l’intérieur.

9/10

Jardin

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Le fond de la parcelle est agrémenté d’un jardin privatif de 8 m de profondeur.

10/10

Curiosité

© © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’école de danse se distingue volontairement du tissu pavillonnaire environnant. L’agence Lankry Architectes a souhaité que cette « sculpture d’échelle urbaine (…) suscite la surprise et la curiosité des passants ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur