En direct

Du PVC irréprochable aux JO de Londres
Vue d’ensemble - © © I.D.-G.
Diaporama

Du PVC irréprochable aux JO de Londres

le 06/06/2012

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

1/8

Vue d’ensemble

© © I.D.-G.

Sur l’ensemble du parc olympique, plus de 400 000 m² de membrane couvrent les équipements provisoires ou définitifs, dont 300 000 m² pour les diverses tentes démontables de réception.

2/8

Stade extérieur

© © DR

Le stade olympique, conçu par l’agence d’architecture Populous, est l’un des équipements définitifs du parc des jeux olympiques. Le nombre de gradins devrait cependant être réduit par la suite.

3/8

Stade

© © Isabelle Duffaure-Gallais

4/8

Aquatics center

© © Isabelle Duffaure-Gallais

Aux courbes de la structure définitive du centre aquatique répondent les lignes droites des deux ailes abritant les tribunes provisoires, qui seront démontées à partir du mois d’octobre.

5/8

Aquatics model

© © Architen Landrell Associates

Les tribunes ajoutées de part et d’autre du centre aquatique permettront de passer de 2500 à  17 500 spectateurs. Elles sont enveloppées d’une membrane tendue sur une structure métallique, qui culmine à 50 m.

6/8

Toile opaque & ajourée

© © Isabelle Duffaure-Gallais

Sur les extensions du centre aquatique, une membrane blanche opaque assure l’étanchéité de la toiture tandis qu’une toile ajourée en façade facilite la ventilation.

7/8

Waterpolo

© © Isabelle Duffaure-Gallais

L’enceinte accueillant les compétitions de waterpolo, conçue par l’architecte David Morley, sera démontée après la clôture des jeux olympiques. Cette enveloppe en membrane composite souple (Précontraint 1002 S2 de Serge Ferrari) de 22 000 m² est composée de lentilles gonflées autoportantes (50 m x 10 m). Revêtus d’un vernis aluminium réfléchissant la chaleur, ces coussins assurent l’isolation de l’enceinte et limitent la condensation, tout en traitant l’acoustique.

8/8

Waterpolo (schéma)

© © Architen Landrell Associates

L’enceinte de waterpolo, longue de 120 m, présente une trame de 12 m. Dix lentilles gonflées en PVC autoportantes sont ancrées sur la structure primaire. La charpente treillis est démontable en tronçons de 12 m au gabarit d’un camion pour être transportée vers une autre destination. Il est question de réutiliser ce bâtiment à Glasgow pour les Jeux du Commonwealth en 2014 ou à Rio de Janeiro pour les JO de 2016. Quelques conteneurs devraient suffire…

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur