En direct

Du béton damé comme de la terre
Du béton damé comme de la terre - © a+ samueldelmas
Diaporama

Du béton damé comme de la terre

Amélie Luquain |  le 20/01/2022  |  Hauts-de-SeineEconomie circulaireMatériaux géosourcésRéemploi des matériauxRecyclage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Matériaux de construction
Hauts-de-Seine
Economie circulaire
Matériaux géosourcés
Réemploi des matériaux
Recyclage
Béton
Béton architectonique
Terre crue
Pisé
ACV
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Dans les Hauts-de-Seine, pour réutiliser le béton issu de la démolition d’anciens bâtiments, les granulats sont mis en œuvre à la manière du pisé.

Terre ou béton ? La réponse n’est pas évidente au premier abord. Sur le chantier du groupe scolaire La Vallée à Chatenay-Malabry (Hauts-de-Seine), une matière brune est comprimée en lits horizontaux par les ouvriers, à la manière du pisé. Et pourtant, c’est bien du béton qui est employé pour la construction de l’enveloppe porteuse de ce bâtiment en R+2 de 5940 m².

« Le maître d’ouvrage s’est montré très volontaire sur les aspects de construction bas carbone et économie circulaire », souligne Nuno Florêncio, architecte en charge du chantier pour l’agence A+ Samuel Delmas. Sa préoccupation était de réutiliser les 100 000 t de bétons issus de la démolition de l’ancien campus de l’Ecole Centrale en 2018. Après avoir été broyés, concassés et triés, les granulats sont réemployés in situ.

Sur le même sujet Un chantier sous le signe du réemploi

100 % de granulats recyclés

L’enjeu était de trouver une formulation qui minimise l’impact environnemental tout en atteignant la résistance mécanique nécessaire au rôle structurel des voiles et poteaux. L’équipe de maîtrise d’œuvre a donc formulé un béton « sec », « qui emploie 100 % de granulats recyclés, s’accommode de leur calibrage imparfait et s’affranchit des problèmes de rhéologie liés aux bétons fluides », précise Thibault Vialleton, ingénieur du bureau d’étude structure Batiserf. Et d'ajouter : « Ces granulats, mélangés à du ciment, ont fait l'objet de nombreux essais de convenance et de mise au point, afin d'atteindre la résistance à la compression nécessaire à la justification des ouvrages sans Atex, à savoir 8 MPa ». 

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Du béton damé comme de la terre

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil