Des radiateurs stylés et connectés
Teolys de Finimétal - © All rights reserved
Diaporama

Des radiateurs stylés et connectés

Maya Pic et Pierre Pichère |  le 06/02/2019  |  100 % eau et énergie RadiateurRobinetterie de radiateursArtisan chauffagisteChauffage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % eau et énergie
Radiateur
Robinetterie de radiateurs
Artisan chauffagiste
Chauffage
Valider

Objets décoratifs, voire design, les radiateurs sont aussi des vecteurs de performance thermique. Et de valeur ajoutée pour les installateurs, à l’heure où le connecté se développe.

1/4

Teolys de Finimétal

© All rights reserved

L’élégance en tubes

Ce modèle signé Finimétal joue sur l’intemporalité des tubes, avec un aspect très design. L’espacement de 25 mm entre chaque tube rend l’entretien plus aisé. Ce modèle cintré se déploie en accordéon, créant un volume original dans la pièce. La gamme comprend également des produits non cintrés, jouant sur la hauteur ou la grande largeur. Une barre porte-serviettes est proposée en accessoire, pour l’usage de ce produit en salle de bains.

2/4

Niva Bain de Vasco

Radiateur avec rangement intégré

Derrière sa façade en acier, ce radiateur à eau chaude dissimule des espaces de rangement, pratiques dans une salle de bains. Dans l’intervalle de 32,5 cm entre le panneau et le mur se cachent une tringle en Inox et trois tablettes en acier, noires ou blanches. Quatre versions, en deux largeurs (42 et 44 cm) et deux hauteurs (182 et 202 cm), de 486 à 1 023 W. Blanc de série, le panneau se décline dans les 55 teintes du nuancier Vasco.

3/4

Stana de Zehnder

Plinthe à convection naturelle

Idéal devant une baie vitrée ou dans une alcôve, ce convecteur plinthe pour chauffage central fonctionne sur le principe de la convection naturelle : un échangeur de chaleur utilise l’air froid de la pièce pour le réchauffer et le renvoyer sous forme d’air chaud. L’interaction entre l’air froid descendant et l’air chaud ascendant forme un écran thermique, tout en luttant contre les courants d’air. Proposé en puissance de 375 à 4 816 W, en longueur de 60 à 280 cm et profondeur de 14 à 26 cm, il est habillé d’une façade lisse amovible en acier et d’une grille de recouvrement perforée ou linéaire. Compatible avec un fonctionnement avec pompe à chaleur et systèmes basse température.

4/4

Kombi-TRV de Honeywell

Vanne d’équilibrage indépendante de la pression

Facile à installer en neuf ou rénovation, ce produit combine une vanne de radiateur et une vanne à pression différentielle. L’installateur peut équilibrer automatiquement chaque échangeur thermique indépendamment des variations de pression dans l’ensemble du système. Avec son régulateur intégré, la vanne maintient ensuite le débit constant. Raccordements adaptés aux tuyauteries et radiateurs existants.

La tête se connecte

Les fabricants développent les solutions connectées pour le chauffage. Plutôt que de piloter la chaudière, il est possible de connecter seulement les têtes thermostatiques. C’est ce que proposent par exemple Comap (avec Smart Home), mais aussi quelques acteurs nouveaux comme Nest ou Netatmo, qui ont lancé des gammes très design.

 

Réalité augmentée

Les fabricants jouent de plus en plus sur la déco pour pousser leur offre de radiateurs. Certains, tel Acova, créent des applis de réalité augmentée pour simuler la présence des modèles de la gamme dans le cadre de vie du client.

 

À tous les prix

Les radiateurs à eau chaude peuvent coûter de 50 à 2 000 € ! Ces prix ne correspondent évidemment pas du tout aux mêmes gammes de produits, mais les particuliers peuvent avoir du mal à faire la différence. Les installateurs doivent faire un travail de pédagogie pour justifier leurs prix et convaincre les clients de ne pas choisir un produit entrée de gamme.

 

Surtout le neuf

Le marché du radiateur à eau chaude dépend surtout de la construction neuve. Les particuliers remplacent peu leurs radiateurs. Pourtant, lorsque la chaudière passe en condensation, des radiateurs basse température génèrent de vraies économies !

 

Puissance

Pour calculer la puissance requise, il faut tenir compte de l’environnement. Ainsi, dans une pièce peu meublée et spacieuse, une puissance assez élevée sera requise. En revanche, dans une cuisine où d’autres équipements produisent de la chaleur, une faible puissance suffira.

 

Le chiffre

+ 4 % : la hausse du marché du radiateur à eau chaude en 2017 (source : Uniclima).

 

Commentaires

Des radiateurs stylés et connectés

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur