En direct

Découvrez le projet de parc de 54 ha au pied de la Tour Eiffel
Projet pour le site Tour Eiffel: vue aérienne - © GP+B
Diaporama

Découvrez le projet de parc de 54 ha au pied de la Tour Eiffel

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 23/05/2019  |  ParisTour EiffelGrand ParisVie du BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Paris
Tour Eiffel
Grand Paris
Vie du BTP
Valider

L’équipe Gustafson Porter+Bowman, désignée par la Ville de Paris pour le réaménagement du grand site Tour Eiffel, veut créer le plus grand jardin de la capitale entre la place du Trocadéro et l’Ecole militaire. Après une phase de concertation, les travaux pourraient démarrer en 2021.

1/9

Projet pour le site Tour Eiffel: vue aérienne

© GP+B

Le grand site Tour Eiffel s’étend sur 54 hectares, de la place du Trocadéro au nord, à l’Ecole militaire, au sud.

2/9

Projet pour le site Tour Eiffel: le plan

© GP+B

L’équipe Gustafson Porter+Bowman propose la création d’une promenade piétonne de 1,6 km de long, de la place du Trocadéro à l’Ecole militaire.

3/9

Projet pour le site Tour Eiffel: l'axe vert

© GP+B

Vue sur l’axe vert qui traverse la Seine et s’étire jusqu’au Champs-de-Mars.

4/9

Projet pour le site Tour Eiffel: un amphithéâtre de verdure

© GP+B

Place du Trocadéro, la suppression des voiries entre le rond-point et le parvis ainsi que le passage de la circulation à double sens s’accompagnera de la création d’un amphithéâtre de verdure. Une série de gradins en pierre incurvés offrira des assises et dessinera une succession de terrasses.

5/9

Projet pour le site Tour Eiffel: le pont d'Iéna

© GP+B

L’un des propositions les plus fortes du projet : la piétonisation du pont d’Iéna (seuls les bus et les véhicules de secours pourront circuler) et sa végétalisation.

6/9

Projet pour le site Tour Eiffel: le parvis de la Tour Eiffel

© GP+B

L’espace central du parvis de la tour Eiffel sera aménagé dans la continuité du grand parterre de pelouse qui se prolonge jusqu’à l’Ecole militaire. Les piliers seront débarrassés de toutes les extensions et émergences qui encombrent l’espace.

7/9

Projet pour le site Tour Eiffel: la fontaine Varsovie

© GP+B

Les pentes qui bordent la Fontaine de Varsovie seront remodelées et habillées de pelouse renforcée. Elles formeront des gradins avec des assises de pierres pour l’accueil du public, offrant ainsi une grande flexibilité d’usage. Cet aménagement renforcera l’axe formel qui guide et oriente la vue vers la Tour Eiffel.

8/9

Projet pour le site Tour Eiffel: matériaux recyclés

© GP+B

Chaque construction fera appel à la ressource existante disponible localement afin de minimiser l’empreinte environnementale.

9/9

Projet pour le site Tour Eiffel: une architecture intégrée

© GP+B

L’ensemble des services et constructions prévus sur le site feront l’objet d’un souci majeur d’intégration à un contexte historique et à un paysage. La logique architecturale qui prévaut est celle de la disparition, de l’effacement.

L’équipe emmenée par l’agence londonienne Gustafson Porter+Bowman a remporté la consultation organisée par la Ville de Paris pour le réaménagement du « Grand site Tour Eiffel ». L’annonce en a été faite par Anne Hidalgo, le 21 mai, en présence des trois autres équipes ayant participé au dialogue compétitif lancé en mai 2018 : Koz Architectes, agence Ter et AL_A.

D’une superficie de 54 ha, le secteur concerné s’étend de la Place du Trocadéro, au nord, à l’Ecole militaire, au sud. Il attire chaque année 7 millions de touristes qui gravissent le monument le plus emblématique de la capitale et 20 millions de personnes qui se contentent de le regarder. « Une telle fréquentation a contribué à dénaturer le site et à le transformer sans réflexion globale. Ce projet vise à faire renaître les lieux, à mieux accueillir les visiteurs et à redonner envie aux Parisiens d’en profiter dans un cadre paisible et fluide. Tout cela dans la volonté de répondre aux enjeux d’une ville plus accueillante et plus résiliente face au changement climatique et aux évolutions de la mobilité », a expliqué Jean-Louis Missika, adjoint à Anne Hidalgo, en charge de l’urbanisme.

 

Amphithéâtre de verdure

 

« Nous avons appelé notre projet One car il faut réussir à unifier le site qui est aujourd’hui divisé en plein de petites choses qui ne fonctionnent pas, en offrant partout la même qualité, qu’il s’agisse du mobilier urbain, de l’écologie, de la vision, etc., en lui donnant partout la même force », a commenté Kathryn Guvtafson.
Pour atteindre cet objectif, l’équipe a pris le parti d’une piétonisation générale, de la place du Trocadéro jusqu’au plateau Joffre. La création de cette grande promenade de 1,6 km de long s’accompagne de propositions assez fortes. En premier lieu, celle du réaménagement de la place du Trocadéro avec la suppression des voiries entre le rond-point et le parvis des Droits de l’Homme et le passage de la circulation en double sens ainsi que l’agencement d’un amphithéâtre de verdure.

 

Piétonisation et végétalisation du pont d’Iéna

 

Autre intervention majeure : la piétonisation du pont d’Iéna où seuls pourront circuler les bus et les véhicules de secours, mais aussi sa végétalisation, ce qui nécessitera de le rehausser et de le renforcer. « Le trafic de transit qui emprunte le pont et circule par opportunité dans les VIIe, XVe et XVIe arrondissements se reconstituera sur le périphérique. La mise en place d’expérimentations et de fermetures temporaires permettra de préfigurer pas à pas cette évolution importante de la circulation », fait valoir la mairie de Paris.

 

Réaménagement du parvis de la tour Eiffel

 

L’équipe propose également de remodeler les pentes qui bordent la Fontaine de Varsovie et de les habiller de pelouse renforcée. Elles formeront des gradins sur lesquels les visiteurs pourront s’asseoir.
Quant au parvis de la Tour Eiffel, Kathryn Gustafson l’a repensé dans une logique d’appartenance à un site unique, dans la continuité du Champ-de-Mars jusqu’à la place du Trocadéro. Le parvis central sera ainsi aménagé dans le prolongement du grand parterre de pelouse qui se développe jusqu’à l’Ecole militaire et les jardins latéraux se développeront selon la logique pittoresque d’origine. Par ailleurs, les piliers seront débarrassés de toutes les extensions et émergences qui sont venues coloniser l’espace au fil du temps.

 

Rénovation des jardins du Champ-de-Mars

 

Ces différents aménagements seront complétés par des interventions plus légères : réhabilitation des cheminements des jardins de Varsovie afin de rendre ces derniers plus accessibles ; création de nouveaux squares, place de Varsovie et place Branly ; renforcement des alignements d’arbres le long du quai Branly ; rénovation des jardins du Champ-de-Mars jusqu’à la place Jacques-Rueff…« Nous allons créer le plus grand jardin de Paris », a résumé Kathryn Gustafson. Ce dont se réjouit la maire de Paris : « Le projet lauréat forme un tout cohérent, qui devient un espace de promenade, de déambulation, de respiration dans lequel on peut conjuguer des usages différents ». Pour Anne Hidalgo, le projet One présente un autre intérêt : « celui de faire exister la perspective du grand axe en tant que tel ».

Sur le même sujet Le réaménagement du site de la tour Eiffel se fera…. en BIM !

 

Place à la concertation

 

Et maintenant ? Comme l’a souligné Jean-Louis Missika, une nouvelle étape s’enclenche. Place maintenant à la concertation avec le public sur la base du projet lauréat. Celle-ci sera menée par la SEM ParisSeine, qui prend le relais de la mission Tour Eiffel et assure désormais la maîtrise d’ouvrage du projet, estimé à 40 millions d’euros HT. Une première réunion publique se tiendra au Pavillon de l’Arsenal, le 5 juin, où sont exposés les projets des quatre équipes de la consultation. Une première phase de travaux se déroulera de 2021 à 2023 entre le Trocadéro et la place Jacques-Rueff. Le chantier s’interrompra pour laisser la place à l’organisation des Jeux olympiques de 2024 (le Champ-de-Mars accueillera notamment les épreuves de beach-volley) puis reprendra ensuite entre la place Jacques-Rueff et l’Ecole militaire.

 

Présentation vidéo du projet lauréat :

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage :

Mairie de Paris, Mission Tour Eiffel

Maîtrise d’œuvre :

Paysagiste et mandataire : Gustafson Porter + Bowman (Londres)
Eclairage : 8’18
Expertise digitale : Area 17
Mobilier et signalétique : Brichet Ziegler
Mission BIM : BIM Services
Sûreté et sécurité : Gevolys
Fontainerie : JML
Architecture : Chartier Corbasson Architectes
Architecture du Patrimoine : Atelier Monchecourt & Co
Programmation architecturale et technique : Yris AMO
Génie climatique et électrique/développement durable : Inex
Ingénierie architecturale : Bollinger+Grohmann
Expertise acoustique : Avel Acoustique
Economie des lots architecturaux : Vpeas
Analyse juridique et financière, stratégie et partenariats : Ariane Dienstag SAS
Montages financiers et juridiques : Deloitte
Ingénierie VRD et paysage, économie des lots d’infrastructure : MA-GEO Morel Associés
Géotechnique : Semofi
Sols fertiles et environnement : Sol Paysage
Coordination et ordonnancement du chantier : SCO
Activation urbaine : Sathy
Art, culture et événementiel : Manifesto
Scénographie et techniques : Ducks Sceno
Gestion des mobilités : D&A Devillers & Associés SAS
Analyse de la circulation : CDvia
Gestion des flux piétons : Movement Strategies
Sociologie urbaine : Alain Bourdin

 

Commentaires

Découvrez le projet de parc de 54 ha au pied de la Tour Eiffel

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur