En direct

Dans les Alpes, des travaux de haute voltige pour améliorer le plus grand radiotélescope de l'hémisphère nord
Un site d’exception - © Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon
Diaporama

Une logistique contraignante

Amélie Luquain |  le 07/10/2019  |  Provence-Alpes-Côte d'AzurGénie civilSpie batignolles

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Technique
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Génie civil
Spie batignolles
Valider

1/8

Un site d’exception

© Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon

L’observatoire du radiotélescope Noema se situe sur le plateau de Bure dans le département des Hautes-Alpes, à 2600 m d’altitude.

2/8

Des éléments interconnectés

© Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon

L’observatoire comprend actuellement dix antennes mobiles de 15 m de diamètre et 125 t, placées sur des voies, ainsi qu’une halle de montage et une base vie. Chaque bâtiment est interconnecté par des passages couverts, à l’abri des intempéries.

3/8

Halle de montage

© Spie batignolles génie civil - Photographe : Christophe Demonfaucon

Dans la halle de montage, le onzième télescope est en cours de construction tandis que le premier, construit 30 ans plus tôt, est en train d’être amélioré. Ils sont assemblés sur site, par seulement deux mécaniciens et deux techniciens de l’Iram, qui sont ainsi totalement autonomes en cas de maintenance. La construction d’une antenne dure un an.

4/8

Terrassement des voies

© Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon

Après des sondages de reconnaissance et l’installation du matériel de chantier, les travaux d’extension des voies par Spie batignolles Génie Civil ont pu débuter. 888 mètres linéaires de voies et 100 mètres linéaires de voies de dégagement seront créés.

5/8

Construction des stations

© Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon

En simultané, sont constituées les assises des stations d'observations, sur lesquelles s’arrêteront les télescopes.

6/8

Anneaux d’ancrage

© Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon

Chaque station est équipée d’un anneau d’ancrage, sur lequel, une fois scellé dans le béton, viennent se connecter les télescopes. Des rails le long des voies permettent de les déplacer.

7/8

Des travaux de précision

© Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon

Les antennes sont équipées de systèmes de réception hyper sensible, ce qui impose des travaux de précision millimétrique. Les géomètres sont alors poussés dans leurs retranchements.

8/8

Une logistique contraignante

© Spie batignolles génie civil. Photographe : Christophe Demonfaucon

Chaque défi, que ce soit pour la construction des télescopes ou des voies, est lié aux difficiles conditions d’accès du site. Engins démontés et matériaux préfabriqués sont acheminés par blondin, avant d’être assemblés sur site.

Commentaires

Dans les Alpes, des travaux de haute voltige pour améliorer le plus grand radiotélescope de l'hémisphère nord

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur