En direct

Concours Lumières 2019: et voici le palmarès
1er prix du concours Lumières 2019 : la place Louis-Rey à Lunel (Hérault) - © Julien THOMAZO
Diaporama

Concours Lumières 2019: et voici le palmarès

MILENA CHESSA |  le 13/06/2019  |  Concepteurs lumièreHéraultRhôneIsère

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Concepteurs lumière
Hérault
Rhône
Isère
Valider

Une place, une station d’épuration et une église ont été primées pour leur éclairage par le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique et l’entreprise Signify.

1/6

1er prix du concours Lumières 2019 : la place Louis-Rey à Lunel (Hérault)

© Julien THOMAZO

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Lunel (Hérault). Concepteur lumière : ECL Studio. Installateur : Allez. Fournisseurs : Philips, JCL Lighting, Ghisamestieri, LEC, Sammode. Architectes : Lenunetel, LS Ingénierie. Coût de réalisation : 128 404 euros TTC. Date de mise en lumière : 9 juin 2018.

2/6

La place Louis-Rey à Lunel (Hérault), vue de jour.

© Julien THOMAZO

3/6

2e prix du concours Lumières 2019 : la station d’épuration Citeau à Belleville-en-Beaujolais (Rhône)

© Pierre NEGRE

Maîtrise d’ouvrage : Syndicat de traitement des eaux usées Saône Beaujolais. Concepteur lumière : L’Atelier Lumière. Installateur : Serpollet. Fournisseurs : Comatelec, Martin Lighting Pro, Novoconcept. Coût de réalisation : 230 000 euros TTC. Date de mise en lumière : décembre 2018.

4/6

La station d’épuration Citeau à Belleville-en-Beaujolais (Rhône), vue de jour.

© Chaintreuil

5/6

3e prix du concours Lumières 2019 : l’église Saint-Bruno à Voiron (Isère)

© Chems-Eddine Zabouk / Service communication / Ville de Voiron

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Voiron (Isère). Concepteur lumière : Ingelux. Installateur : Eclairage Service. Fournisseurs : WE-EF, Erco, Flux Lighting, Osram, Atea, Luce et Light. Architecture : Archipat (architecte du patrimoine), Drac Auvergne Rhône Alpes, ABF Isère. Coût de réalisation : 198 337 euros TTC. Date de mise en lumière : 8 décembre 2018.

6/6

L’église Saint-Bruno à Voiron (Isère), vue de jour.

© Chems-Eddine Zabouk / Service communication / Ville de Voiron

« Une mise en lumière ne doit pas éblouir par la puissance électrique installée, mais par le sens qui accompagne ce geste », affirme Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville et président du jury du concours Lumières 2019. Ce concours national, organisé par le Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique (Serce) et l’entreprise Signify (ex-Philips Lighting), distingue chaque année des maîtres d’ouvrage pour la mise en valeur de leur patrimoine grâce à l’éclairage. Le jury s’est réuni le 6 juin dernier à Paris pour choisir trois lauréats parmi 18 dossiers de candidature.

 

Premier prix

 

Le premier prix, d’une valeur de 7000 euros, a été décerné à la Ville de Lunel (Hérault) pour la requalification de la place Louis-Rey. Le carrefour giratoire a été réaménagé en « salon urbain, de jour comme de nuit », décrit la maîtrise d’ouvrage. Des fauteuils et des candélabres équipés d’abat-jours ponctuent l’espace, autour d’une fontaine sèche aux jets multicolores. Deux pignons aveugles ont également été mis en valeur. L’un, appelé pignon des reliures, présente une double peau en métal perforé qui évoque un livre précieux. « Un rétroéclairage polychromatique et évolutif permet de créer de douces et lentes pulsations colorées qui animent cet habillage ajouré », indique ECL Studio, concepteur lumière.

L’autre, dit pignon des curiosités, se distingue par une structure métallique qui met en scène un jardin méditerranéen suspendu, ainsi qu’une fresque naturaliste rendant hommage à l’œuvre de Buffon exposée au musée Médard, voisin de la place. « Chaque oiseau est illuminé ponctuellement, de façon indépendante ou en groupes, proposant une continuité nocturne qui prolonge le dialogue entre lumière et graphisme », souligne ECL Studio. Le jury a apprécié « le travail soigné et le rendu élégant ».

 

Deuxième prix

 

Le deuxième prix, d’une valeur de 5500 euros, a été attribué au Syndicat de traitement des eaux usées Saône Beaujolais pour la station d’épuration Citeau à Belleville-en-Beaujolais (Rhône). « Dès la tombée de la nuit, ainsi que le matin, plusieurs scénarios - plus ou moins colorés et dynamiques - prennent possession des lames de verre qui ceinturent les bassins », explique L’Atelier Lumière. Le rond-point qui borde le site est entouré par un halo bleuté évoquant l’eau de la Saône.

Pour le maître d’ouvrage, « ce projet a permis de requalifier totalement la perception de cette entrée de ville en supprimant de l’éclairage public surabondant, embellissant la ville et animant le point de circulation le plus fréquenté du nord Beaujolais avec plus de 10000 véhicules par jour ». Le jury a salué « la volonté de considérer ce type de bâtiment utilitaire, d’ordinaire délaissé des regards, comme faisant partie de la vie ».

 

Troisième prix

Le troisième prix, d’une valeur de 4000 euros, a été adjugé à la Ville de Voiron (Isère) pour l’église Saint-Bruno. Cet édifice de style néo-gothique faisait auparavant l’objet d’un éclairage ponctuel lors des fêtes de fin d’année. Il l’est dorénavant toute l’année. « En vue éloignée, l’église est perceptible depuis le grand paysage, indique Ingelux, concepteur lumière. Ce constat a conduit à proposer un éclairage de l’ensemble du massif occidental et des tours, visibles des points hauts de la ville. En vue proche, la mise en lumière a été pensée de manière discrète. Elle est orientée sur la mise en valeur des lignes de force de l’édifice, des éléments architecturaux principaux et des modénatures significatives composant le monument. »

Afin de préserver la biodiversité et de conserver une colonie de chauves-souris installée dans les combles, aucun appareil n’a été installé dans cette partie du bâtiment. Les flux lumineux sont aussi orientés de telle manière qu’ils n’entrent pas dans la toiture. Le jury a souligné « le souci du détail, depuis le rendu volumétrique jusqu’à la protection des chauves-souris ». Du sens, donc, plus que de la puissance.

Le jury du 31e concours Lumières 2019 :

- Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville, président de l’association « Les Eco Maires », président du jury
- Stéphane Delagneau, conseiller municipal délégué à l’assainissement et à l’éclairage public de la Ville de Longjumeau
- Thierry Digoin Danzin, conseiller régional du Serce pour la région Ile-de-France
- Philippe Lagueyrie, directeur général adjoint chargé du pôle technique de la Ville  de Rueil-Malmaison
- Jean-Pascal Lemeunier, conseiller architecture à la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) du Grand Est
- Benjamin Thébaud, directeur général de l’agence de paysage et d’urbanisme Land’Act
- Milena Chessa, journaliste au « Moniteur des travaux publics et du bâtiment »

Commentaires

Concours Lumières 2019: et voici le palmarès

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur