En direct

Bulletin de la conjoncture
La longévité des nouvelles entreprises de construction dans la moyenne - © © Insee

Diaporama

Bulletin de la conjoncture

le 15/01/2010  | 

1/3

La longévité des nouvelles entreprises de construction dans la moyenne

© © Insee

Parmi les 215.000 entreprises créées en 2002, 52% existaient encore en 2007, explique l'Insee dans une étude. Le commerce est le secteur le moins pérenne mais contrairement à ce que l'on entend souvent, la construction ne s'en tire pas si mal par rapport aux autres secteurs, avec un taux de 51% (graphique). Tous secteurs confondus, les sociétés se maintiennent plus longtemps que les entreprises individuelles : cinq ans après leur création, 59% des sociétés sont encore actives contre 47% pour les entreprises individuelles. Pour autant, les entreprises individuelles sont majoritaires parmi les créations (NDLR : l'étude est antérieure à l'apparition de l'auto-entrepreneur). Deux clés du succès : l'expérience professionnelle et le diplôme. Plus la période d'acquisition des compétences a été longue, plus les chances de pérennité sont grandes : en 2007, 60% des entreprises sont toujours actives lorsque le créateur a exercé pendant au moins 10 ans un métier proche de l'activité de l'entreprise. « Même s'il apparaît moins déterminant au démarrage de l'activité, au bout de la cinquième année, le diplôme compte autant que l'expérience professionnelle », écrit néanmoins l'Insee. Commentaire : L'assureur-crédit Euler Hermès chiffre à 14.360 le nombre d'entreprises défaillantes dans la construction en France en 2009, en hausse de 17,6%. Dans le total des défaillances en France (53.416, en hausse de 15,5%), la construction est le secteur dont la part est la plus importante (26,9%).

2/3

Les aciers pour le bâtiment en baisse

© © DR

Les prix des produits acier pour le bâtiment s'affichent en baisse de 4,6% au mois de novembre, portant à 24,4% leur recul sur un an, selon le tableau de bord de janvier de la FFA/FFB. Par rapport à août 2008, qui marqua le point haut, ils ont chuté de 41%. « Pour les deux prochains mois, la hausse du coût des ferrailles devrait conduire à un renchérissement des poutrelles et profilés, alors que les prix des produits à béton stagneraient du fait de conditions climatiques peu favorables à la demande », selon les auteurs de la note.

3/3

Capeb : Les entreprises pessimistes sur leur trésorerie

© © Capeb/ I+C

Les artisans restent pessimistes sur l'évolution de leur trésorerie, si l'on en croit la note de conjoncture détaillée que la Capeb vient de publier : seules 4% des entreprises annoncent une amélioration tandis que 34% font état d'une détérioration, explique la confédération. Le solde d'opinions se situe ainsi à - 30, soit très en dessous de sa moyenne de longue période.
Bulletin de la conjoncture

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur