En direct

Beauvais-Le Tréport: la rénovation de la voie ferrée est sur les rails
Chantier de rénovation de la voie ferrée Beauvais-Le Tréport: nouvelle section - © L. M.
Diaporama

Beauvais-Le Tréport: la rénovation de la voie ferrée est sur les rails

Louise Mariele |  le 08/04/2019  |  ChantiersOiseSeine-MaritimeColasEiffage

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Technique
Chantiers
Oise
Seine-Maritime
Colas
Eiffage
SNCF Réseau
Génie civil
Majors du BTP
Valider

Les travaux de modernisation des 104 kilomètres de la ligne SNCF interrégionale Beauvais-Abancourt-Le Tréport vont bon train. Le remplacement des rails, ballasts et traverses, mais aussi la rénovation de passages à niveau et de quais sont au programme de ce vaste chantier de génie civil à plus de 70 millions d’euros. Le premier en Hauts-de-France.

1/6

Chantier de rénovation de la voie ferrée Beauvais-Le Tréport: nouvelle section

© L. M.

La pelle rail-route vient ensuite poser la nouvelle section de rail.

2/6

Chantier de rénovation de la voie ferrée Beauvais-Le Tréport: pelle rail-route

© L. M.

Les barres de rail qui viennent remplacer les sections vétustes sont acheminées à l’aide d’une pelle rail-route.

3/6

Chantier de rénovation de la voie ferrée Beauvais-Le Tréport: section supprimée

© L. M.

Une fois les ballasts et traverses neuves en place, les sections de rail à remplacer sont supprimées.

4/6

Chantier de rénovation de la voie ferrée Beauvais-Le Tréport: découpe de section

© L. M.

Avant leur installation, la longueur des rails est ajustée.

5/6

Chantier de rénovation de la voie ferrée Beauvais-Le Tréport: vissage

© L. M.

La fixation s’effectue par opération de tirefonnage avec une tirefonneuses-boulonneuse.

6/6

Chantier de rénovation de la voie ferrée Beauvais-Le Tréport: pose de tire-fonds

© L. M.

Les rails sont fixés sur les nouvelles traverses à l’aide de tire-fonds posés à la main par les agents.

C’est un véritable travail de fourmis qui se déroule sur les 104 kilomètres de la ligne de chemin de fer qui relie Beauvais dans l’Oise à la ville normande du Tréport. Cette ligne SNCF interrégionale à voie unique (de Milly-sur-Thérain au Tréport) de desserte fine, mise en service dans les années 1870, était en fin de vie. Le remplacement de rails, ballasts et traverses notamment, par Eiffage et Colas Rail se fait mètre après mètre, tire-fonds après tire-fonds.

Pour organiser et mener les travaux, la ligne a été fermée à la circulation fin mai 2018. Le 2 avril 2019, à Saint-Omer-en-Chaussée, petite commune située à 15 km au nord ouest de Beauvais, une poignée des 300 agents que comptabilise le chantier s’active sur la zone de travaux sécurisée. Elle est l’une des nombreuses qui jalonnent la ligne tous les deux à cinq kilomètres et connectées aux quatre bases travaux principales installées à Grandvillers, Feuquières, Aumale et Longroy pour le stockage des matériaux et l’installation de bureaux.

« Quand l’entretien ne suffit plus, il faut moderniser avec de nouvelles technologies pour préparer le réseau de demain et faire circuler davantage de trains », a indiqué Sandrine Godfroid, directrice territoriale Hauts-de-France de SNCF Réseau, le gestionnaire d’infrastructures du réseau ferroviaire français.

 

140 kilomètres de rail, 90 000 traverses et 190 000 tonnes de ballast neufs

 

Ici, des rails neufs, acheminés par wagons et déchargés par barres de 300 mètres le long de la ligne, sont soulevés et transportés par une pelle rail-route pour venir remplacer les rails vétustes. Ils viennent poser sur les traverses bi-bloc en béton, elles-mêmes installées sur le ballast neuf, puis fixés par des tire-fonds et serrés à l’aide de tirefonneuses-boulloneuses, engins de chantier enraillés.

Sur les 104 kilomètres de ligne, ce sont aussi 70 petits ouvrages sous bois, des buses installées de part et d’autre de la ligne pour assurer l’étanchéité des ouvrages hydrauliques sous la voie ferrée qui sont également remplacés. En parallèle, La rénovation des quais des gares d’Aumale, Blangy-sur-Bresle, Longroy, Eu et du Tréport sont engagés. Les installations de signalisation de 122 passages à niveau ainsi que les installations électriques et remplacement des câbles sont en outre au programme.

À l’issue des travaux qui s’achèveront en novembre pour une réouverture de ligne prévue le 15 décembre, 140 kilomètres de rail, 90 000 traverses et 190 000 tonnes de ballast neufs auront été employés et 6 000 heures d’insertion enregistrées.

 

 

Plus de 70 millions d’euros pour ce premier chantier en Hauts-de-France

 

Financé par les Hauts-de-France (50,2 millions d’euros), la Normandie (20,76 millions d’euros) et SNCF Réseau (8,25 millions d’euros) dans le cadre du Contrat de plan Etat-région 2015-2020, ce vaste chantier de modernisation doit rendre cette ligne interrégionale attractive avec le retour à une vitesse originelle de 100 km/h, contre une limitation imposée et d’usage de 40 à 60 km/h… Sur les 30 000 km de voies gérées par SNCF Réseau, 2 800 maillent le territoire des Hauts-de-France.

Ainsi, 2 100 trains y sont en circulation sur les 15 000 trains comptabilisés sur le réseau national. « Il y a beaucoup plus de trains en circulation en Hauts-de-France qu’ailleurs a souligné Sandrine Godfroid. En 2019, nous investirons 600 millions d’euros sur ce territoire. C’est 49 % de plus qu’il y a deux ans. Le réseau n’est donc pas délaissé, au contraire. »

Ce premier chantier mené en Hauts-de-France est le début d’une série de travaux programmés sur l’ensemble du réseau français. Sur le territoire nordiste, neuf autres lignes seront concernées. À l’horizon 2020-2022, trois lignes au départ de l’étoile ferroviaire de Saint-Pol-sur-Ternoise en direction d’Étaples, de Béthune et d’Arras seront ainsi modernisées pour un montant de 72 millions d’euros.

Les partenaires

Maître d’ouvrage : SNCF Réseau
Cofinanceurs : région Hauts-de-France, région Normandie, SNCF Réseau
Maître d’œuvre études et travaux : Systra
Sécurité du chantier : Sferis
Entreprises de travaux : Eiffage et Colas Rail (ainsi que 20 autres en sous-traitance)

 

Commentaires

Beauvais-Le Tréport: la rénovation de la voie ferrée est sur les rails

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur