En direct

Balard: un abri de silicium pour l'état-major de l'armée française
Faire du sur mesure - © © www.info-chantier-balard.fr
Diaporama

Balard: un abri de silicium pour l'état-major de l'armée française

eric Leysens |  le 21/10/2013  |  Technique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Technique
Valider

1/4

Faire du sur mesure

© © www.info-chantier-balard.fr

« Nous ne souhaitons pas rivaliser avec les panneaux standardisés chinois.  Notre métier s'apparente à celui des menuisiers ou des verriers. Nous devons être capables de concevoir des pièces sur mesure. La toiture du futur ministre de la Défense est un puzzle d'éléments photovoltaïques de 7000m² qui a nécessité la création de 1500 modèles aux dimensions différentes ».

2/4

Rassurer les bureaux de contrôle

© © www.info-chantier-balard.fr

« Pour utiliser un produit sur un chantier, il faut disposer ici, du franco-français avis technique mais il n'est pas compatible avec une création de modules qui varient en fonction des projets. Pour créer des produits nouveaux adaptés à un projet architectural spécifique, on peut recourir à l'avis technique expérimental (Atex) mais la procédure est longue. Nous préférons que nos ingénieurs discutent avec les bureaux de contrôle afin de les rassurer et réalisent éventuellement des tests supplémentaires ».

3/4

Respecter des exigences militaires

© © www.info-chantier-balard.fr

« Sur ce projet de ministère de la Défense, le cahier des charges était particulièrement exigeant. On nous a, par exemple,  imposé de répondre à la classe au feu la plus exigeante (M0/M1). Ainsi, des hélicoptères doivent pouvoir atterrir sur le site. Nous avons donc dû veiller à ce que les verres des panneaux n'éblouissent pas le pilote. Ils ne doivent pas générer de flux lumineux supérieur à une intensité de 1000 candelas ».

4/4

Rendre la technologie invisble

© © www.info-chantier-balard.fr

« L'architecte Nicolas Michelin nous a imposé de rendre invisible la technologie. Le bâtiment a une durée de vie de 80 ans, nous ne pouvons pas installer des cellules qui seront démodées dans 5 ans. Nous avons donc tout d'abord veillé à cacher le système de montage.  Il souhaitait également que la toiture du site se rapproche des toitures en zinc qui font l'identité de Paris. Nous avons contraint Bosch, le fabricant des cellules, à modifier sa recette afin qu'il fasse tendre la couleur vers le gris ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur