En direct

Avec La Marseillaise, l’architecte Jean Nouvel hisse les couleurs de la Méditerranée
Colorée, légère, fugitive - © Michèle Clavel

Diaporama

Technicité bien ordonnée

Marie-Douce Albert |  le 25/10/2018  |  RéalisationsProvence-Alpes-Côte D'AzurBFUPJean NouvelVinci

1/7

Colorée, légère, fugitive

© Michèle Clavel

La tour La Marseillaise, livrée en juillet et dernier et inaugurée le 25 octobre, a été pensée comme un édifice « caméléon » par l’architecte Jean Nouvel. A gauche, la tour CMA-CGM conçue par Zaha Hadid et achevée en 2011.

2/7

30 nuances de ciel, de mer, de brique…

© Marie-Douce Albert/Le Moniteur

La tour tire toute sa personnalité de sa robe de BFUP ajourée. Pour réaliser cette épaisseur de brise-soleil, 3 850 pièces de ce béton fibré ont été assemblées après avoir été peintes à la main en ateliers. Elles arborent en effet quelque 30 couleurs, du bleu profond au jaune vif, selon des combinaisons toujours uniques.

3/7

Trapèze orienté

© Marie-Douce Albert/Le Moniteur

L’immeuble de 135 m de haut, de forme trapézoïdale, n’est pas identique sur ses quatre faces. Ainsi sur les côtés nord et l’est, moins exposés, pas de larges gaufrettes de BFUP mais de simples lames brise-soleil, toutefois réalisés dans le même matériau.

4/7

Béton brut et pampilles bleues

© Marie-Douce Albert/Le Moniteur

Depuis ce hall on peut se rendre chez Haribo, déjà installé dans la tour, et bientôt dans les bureaux de Constructa ou bien de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Les circulations verticales sont toutes regroupées dans le noyau de la tour qui affirme sa robustesse avec son béton apparent. A 12 m de hauteur pendent des pampilles métalliques bleues, à l’intérieur comme à l’extérieur. Mobiles, elles oscillent, dehors, sous l’effet du vent.

5/7

RIE avec vue

© Marie-Douce Albert/Le Moniteur

Les premiers étages de La Marseillaise sont dédiés aux services : cinq espaces commerciaux en pied d’immeuble, une crèche et le restaurant inter-entreprises (RIE) aux 2e et 3e étages. Avec sa salle en double hauteur à la proue du bâtiment, l’espace de restauration offre un beau panorama sur les bateaux du port.

6/7

En réunion avec la Bonne Mère

© Marie-Douce Albert/Le Moniteur

« L’essentiel est pour moi qu’on soit dans le paysage », explique Jean Nouvel. Avec leur vitrage très clair et toute hauteur, les bureaux s’ouvrent largement sur la mer ou sur la ville, comme dans cette salle de réunion de l’angle sud-est avec vue sur la basilique Notre-Dame-de-la-Garde.

7/7

Technicité bien ordonnée

© Marie-Douce Albert/Le Moniteur

La structure métallique se prolonge au-delà du 31e étage pour mettre en cage la toiture, les installations techniques et son jardin – non accessible - planté d’essences méditerranéennes. Mais pins et figuiers ne sont pas là pour cacher la centrale de traitement d’air ou les gaines d’ascenseur. Les Ateliers Jean Nouvel assument cette technique apparente, qui a été organisée et compactée.

Commentaires

Avec La Marseillaise, l’architecte Jean Nouvel hisse les couleurs de la Méditerranée

Votre e-mail ne sera pas publié

Patrick

26/10/2018 22h:09

J'étais à l'inauguration, qu'elle belle réussite, avec le beau soleil et ses couleurs une merveille, je pense déjà aux personnes qui vont travailler de ce bel environnement. Félicitations à Jean NOUVEL et son équipe.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur