En direct

Anis diffuse ses arômes de Méditerranée dans les bureaux
Anis - © Milena Chessa / Le Moniteur.fr
Diaporama

Anis diffuse ses arômes de Méditerranée dans les bureaux

MILENA CHESSA |  le 12/12/2019  |  Alpes-MaritimesImmobilier tertiaireSimi 2019

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Alpes-Maritimes
Immobilier tertiaire
Simi 2019
Valider

Les architectes Nicolas Laisné et Dimitri Roussel se sont mis au parfum de la Côte d’Azur en livrant un lieu de travail agrémenté de terrasses ensoleillées et de plantes odorantes à Nice (Alpes-Maritimes).

1/5

Anis

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

L’immeuble Anis, à Nice (Alpes-Maritimes), se caractérise par des plateaux flexibles bordés d’escaliers inspirés du Centre Pompidou à Paris. Des arbres ponctuent l’ascension de ses huit étages.

2/5

Balcons

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les dalles en béton se prolongent afin de constituer des balcons et des terrasses. Ces espaces extérieurs permettent de profiter du paysage niçois, au soleil ou à l’ombre.

3/5

Circulations

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les façades nord et sud sont dévolues aux circulations verticales (ascenseurs et escaliers).

4/5

Lumière

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les bureaux disposent d’allèges basses pour bénéficier de la lumière naturelle et de la vue.

5/5

Architectes

© Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Les architectes Nicolas Laisné (à gauche de l’image) et Dimitri Roussel ont réalisé conjointement leur premier immeuble de bureaux.

Construire un immeuble de bureaux dans la ZAC Méridia, à Nice (Alpes-Maritimes), constitue une première pour le promoteur Pitch Promotion. « Le marché niçois n’est pas facile, constate Pascal Crambes, directeur de développement. Le nombre de mètres carrés placés n’y est pas élevé (25 000 m² en 2018), en comparaison avec Bordeaux (150 000 m²) et Paris (2,5 millions de m²). Une étude de la granulométrie des transactions a montré que 80% des surfaces louées ou achetées correspondent à environ 300 m². Nous avons donc pris le parti de proposer huit plateaux d’environ 700 m², qu’il est possible de diviser en deux espaces d’environ 350 m², chacun accessible par son propre hall. »
L’édifice, baptisé Anis par Pascal Crambes, totalise une surface utile locative brute de 6540 m², rez-de-chaussée compris. « Un an après sa livraison, il est rempli à 70% », estime Yann Peloux, directeur de programmes chez Pitch Promotion et occupant des lieux aux côtés d’entreprises telles que Quartus Promotion, Otéis Ingénierie, Artelia, Otis, Adecco, Apec et KPMG.

 

« Un produit atypique »

 

Pour les jeunes architectes Nicolas Laisné et Dimitri Roussel, cette opération marque aussi leur première incursion dans l’immobilier tertiaire, « chasse gardée par les grosses agences » selon eux. « Ils m’ont avoué qu’ils n’avaient jamais construit de bureaux avant, mais leur projet d’espaces modulables, ouverts sur d’immenses terrasses et reliés par des escaliers de secours extérieurs m’a bien plu, confie Pascal Crambes. En interne, ce produit atypique a surpris, car on me disait : c’est du logement, pas du bureau ! »
Les deux concepteurs, aujourd’hui séparés, se sont inspirés de leur façon de travailler pendant le concours. « Nous œuvrions dehors à Montreuil (Seine-Saint-Denis), sur une terrasse de 4 m de large. On s’est dit qu’à Nice, avec le climat méditerranéen, il serait agréable de faire pareil dix mois sur douze. » Ils ont donc décidé d’étendre les espaces intérieurs d’un tiers de leurs surfaces vers l’extérieur, soit 2400 m². Le tout est agrémenté de jardinières où poussent arbres fruitiers et herbes aromatiques grâce à un arrosage automatique.

 

« Profiter du soleil le matin et de l’ombre l’après-midi »

 

Chaque entreprise, qu’elle occupe un plateau entier ou une moitié, bénéficie d’un balcon filant côté est et d’au moins une terrasse côté ouest. « Cette orientation nous permet de profiter du soleil le matin et de l’ombre l’après-midi », apprécie Yann Peloux. Selon lui, les espaces extérieurs sont « agréables, mais pas pour travailler », car la luminosité y est trop intense pour utiliser confortablement son ordinateur. Il préfère y prendre une pause-café, engager une conversation informelle avec ses collègues ou passer un appel téléphonique. Bref, de quoi « recharger ses batteries, afin d’être opérationnel au bureau ».

« Le Moniteur » au Simi
Cet article est paru dans le numéro spécial « Immobilier 2020 » du « Moniteur », édité à l’occasion du Salon de l’immobilier d’entreprise (Simi), organisé par Infopro Digital du 11 au 13 décembre 2019 au Palais des congrès de Paris (XVIIe).

Fiche technique
Maîtrise d’ouvrage : Pitch Promotion.
Maîtrise d’œuvre : Nicolas Laisné et Dimitri Roussel, architectes ; Tangram Paysage, paysagiste ; Grontmij, BET TCE ; Le Sommer Environnement, ingénieur environnement.
Entreprise de gros œuvre : MGB.
Surface de plancher : 6962 m².
Coût des travaux : 11,5 M€ HT.

Commentaires

Anis diffuse ses arômes de Méditerranée dans les bureaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur