En direct

Alstom présente l’éolienne la « plus puissante du monde »
Fondation et mât - © © Thaïs Brouck
Diaporama

Alstom présente l’éolienne la « plus puissante du monde »

Thaïs Brouck |  le 13/02/2012  | 

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Valider

1/8

Fondation et mât

© © Thaïs Brouck

Alstom finalise actuellement l’assemblage de la première éolienne offshore de nouvelle génération « Haliade 150 ». D’une puissance de 6MW, cette éolienne, la plus puissante au monde, est développée pour répondre à l’appel d’offres lancé par le gouvernement français en juillet 2011. En mars 2012, la première éolienne sera érigée pour des tests sur terre avant la mise en mer d’une seconde machine au large des côtes belges à l’automne 2012. La fabrication des préséries est prévue en 2013 pour une production en série dès 2014. Alstom est le fournisseur exclusif du consortium mené par EDF Energies nouvelles qui regroupe Dong Energy, énergéticien danois leader mondial de l’éolien offshore, ainsi que des développeurs (Nass & Wind et wpd Offshore).

2/8

Fondation

© © Thaïs Brouck

Le site du Carnet situé à proximité de Saint-Nazaire en bord d’estuaire a été choisi pour ses caractéristiques géologiques très proches de l’environnement sous-marin dans lequel seront installées les éoliennes. Sur des piliers enfoncés en théorie à plus de 30 m de profondeur, sera installée la sous-structure de 25 m (le jacket ici en photo) sur laquelle est progressivement monté le mât d’une hauteur totale de 75 m. Ce jacket a été produit par STX France, dans leur ateliers de Saint-Nazaire. Pour le déplacer jusqu’au site du Carnet, toutes les rues de Saint-Nazaire ont été bloquées. Au total, la nacelle sera installée à plus de 100 m du sol. Une fois la nacelle équipée des 3 pales et montée sur le mât, l’éolienne et sa structure de support cumuleront un poids total de 1 500 tonnes.

3/8

Pales depuis la fondation

© © Thaïs Brouck

Les tests sur terre permettent d’accéder facilement à l’éolienne pour effectuer les nombreuses mesures et manipulations exigées, procédure qui requiert l’installation d’un mât de mesure à proximité. Dotée de 3 pales de 73,5 m (photo) qui font 25 tonnes chacune, d’un mât de 75 m et d’un rotor de 150 m de diamètre, cette éolienne de 6MW sera capable d’alimenter en électricité l’équivalent d’environ 5000 foyers par unité. Elle est équipée d’un alternateur à aimant permanent. Cette technologie de pointe permettra de faire face aux contraintes sévères de l’environnement maritime tout en garantissant une fiabilité ainsi qu’un rendement suffisamment élevés pour réduire le coût de l’électricité générée.

4/8

Turbine dans le hangar

© © Thaïs Brouck

Les premières nacelles de l’Haliade 150 sont actuellement assemblées à Saint-Nazaire, dans un atelier préséries temporaire qui a pour vocation d’assurer la production d’environ 40 machines au cours des trois prochaines années. Les opérations d’assemblage entamées en août 2011 occupent une surface d’environ 3000 m² et mobilisent environ 40 opérateurs et ingénieurs d’Alstom.

5/8

Turbine

© © Thaïs Brouck

L’assemblage débute par le bloc central (photo) de l’éolienne qui assure l'interface entre le mât et la nacelle. Ce bloc contient le système d'orientation motorisée (intégrant notamment un roulement d'orientation) qui permet d’ajuster la position de la nacelle vis à vis du mât. La nacelle et les pales de l’éolienne pourront ainsi être réorientées à tout instant pour capter le vent.

6/8

Nacelle

© © Thaïs Brouck

Afin de faciliter les opérations de maintenance, le bloc central est équipé d'un hélipad permettant d’hélitreuiller le personnel d’intervention.

7/8

Tête du rotor

© © Thaïs Brouck

Parallèlement, le bloc intermédiaire est assemblé au générateur à aimant permanent qui sera entraîné directement par la rotation des pales pour produire l’électricité. Ces deux blocs - central et intermédiaire - représentent un poids total de près de 300 tonnes. Ils sont ensuite associés pour recevoir le rotor de l’éolienne sur lequel les 3 pales seront montées. Ce rotor de 150 m de diamètre est en liaison d’entraînement mécanique directe avec le rotor du générateur. Une fois ces opérations terminées, la nacelle est finalisée et prête à être acheminée vers le site de montage de l’éolienne.

8/8

Perspective de synthèse de l'éolienne

© © Alstom

A terme, ces éoliennes ont vocation à être installées en mer. Elles tourneront en moyenne à 10,5 tours par minute. Reste à savoir si le consortium mené par EDG Energies Nouvelles remportera au moins l’un des quatre sites pour lesquels il a candidaté. Verdict fin avril 2012.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur