En direct

Académie des beaux-arts : Bernard Desmoulin reçu sous la Coupole
Coupole - © Milena Chessa / LeMoniteur.fr
Diaporama

Académie des beaux-arts : Bernard Desmoulin reçu sous la Coupole

CHESSA Milena |  le 30/09/2021  |  Bernard DesmoulinParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Bernard Desmoulin
Paris
Valider

Habit vert sur le dos et épée en main, l’architecte parisien a solennellement et sobrement fait son entrée en tant qu’académicien à l’Institut de France.

1/11

Coupole

© Milena Chessa / LeMoniteur.fr

La séance d’installation de l’architecte Bernard Desmoulin à l’Académie des beaux-arts s’est déroulée le 29 septembre 2021 sous la Coupole du palais de l’Institut de France, à Paris (VIe).

2/11

Habit vert

© Académie des beaux-arts / J. Agnel

Bernard Desmoulin en habit vert et avec son épée, dans la cour du palais de l’Institut de France.

3/11

Epée

© Bernard Desmoulin

Le dessin de la garde et du pommeau de l’épée de Bernard Desmoulin évoquent le plan de la nécropole de Fréjus et le motif de façade du pavillon d’accueil du musée de Cluny à Paris.

4/11

Pavillon d’accueil du musée de Cluny à Paris (Ve). Livraison : 2018.

© Michel Denancé

5/11

Salle de conférence sur le lac du Vaumain (Oise). Livraison : 2017.

© Célia Uhalde

6/11

Centre culturel français à Mexico (Mexique). Livraison : 1998.

© Michel Denancé

7/11

Musée du pays de Sarrebourg (Moselle). Livraison : 2003.

© Michel Denancé

8/11

Restaurant du ministère des Affaires étrangères, hôtel de Roquelaure, à Paris (VIIe). Livraison : 1996.

© Hervé Abaddie

9/11

Centre Tignous d’art contemporain à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Livraison : 2013.

© Michel Denancé

10/11

Restructuration et aménagement du Grand Commun du château de Versailles (Yvelines). Livraison en deux phases : 2012 et 2016.

© Michel Denancé

11/11

Pole de restauration de l’Ecole nationale des arts et métiers à l’abbaye de Cluny (Bourgogne). Livraison : 2009.

© Luc Boegly

Utile et futile. Ces deux adjectifs sont gravés sur la lame de l’épée de l’académicien Bernard Desmoulin, installé le 29 septembre 2021 sous la Coupole du palais de l’Institut de France à Paris (VIe). L’architecte a été élu membre de l’Académie des beaux-arts le 14 novembre 2018 au fauteuil de son confrère Yves Boiret, mais il n’avait pas pu endosser l’habit vert comme initialement prévu l’an dernier à cause du Covid. Son costume noir brodé de rameaux d’olivier se veut aussi sobre que son langage architectural.

Lors du discours d’installation (*), l’architecte et académicien Aymeric Zublena a déclaré : « Bernard Desmoulin, votre œuvre n’est pas celle des bâtisseurs de machines arrogantes, vous prônez une attitude nuancée et assignez à vos projets d’apaiser les lieux où vous intervenez. » L’intéressé lui a répondu en expliquant sa vision du métier : « Se frotter à la réalité, gérer la complexité pour trouver la simplicité, rechercher l’évidence ou l’insolite, parfois l’émotion, apparente cette activité à un jeu. J’ai pris tout cela très au sérieux, dans la recherche continue d’un plaisir préservant l’étonnement du voyageur qui fuit sa modernité quotidienne. »

L’épée de Bernard Desmoulin, dessinée de sa main et sculptée par Marc Gassier, mesure 82 cm. Une longueur plus courte qu’à l’accoutumée, signe de sa modestie. L’architecte a choisi d’y assembler les matières mises en œuvre dans ses bâtiments : acier, aluminium cuivré, bois, cuivre, laiton et céramique. Le dessin de la garde et du pommeau reprennent des éléments caractéristiques de son tout premier projet, la nécropole de Fréjus, inaugurée en 1993, ainsi que du pavillon d’accueil du musée de Cluny, livré en 2018 à Paris (Ve). Le maître d’œuvre, qui avait été lauréat de l’Equerre d’argent en 2009 pour le conservatoire Léo-Delibes à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), assume dans cet objet ses références contradictoires : « le jansénisme et le baroque, l’austérité et l’excès ».

(*) Retrouver l’intégralité de la cérémonie en vidéo en cliquant ici.

Sur le même sujet Deux Immortels en quête de liberté Marc Barani et Bernard Desmoulin, architectes

Commentaires

Académie des beaux-arts : Bernard Desmoulin reçu sous la Coupole

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil