A Nice, l’ancien stade du Ray laisse place à un parc urbain de 3 hectares
A Nice (Alpes-Maritimes), le nouveau parc du Ray livré - © Jean-Frédéric Gay
Diaporama

A Nice, l’ancien stade du Ray laisse place à un parc urbain de 3 hectares

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 14/01/2020  |  Alpes-MaritimesEcoquartier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Alpes-Maritimes
Ecoquartier
Valider

Ce lundi 13 janvier, le maire de Nice Christian Estrosi a inauguré, au nord de la ville, le parc du Ray conçu par une équipe de maîtrise d’œuvre réunissant La Compagnie du paysage et de TPFI. Aménagé en lieu et place de l’emblématique stade de football du Ray, il apporte de la nature dans un tissu urbain dense.

1/6

A Nice (Alpes-Maritimes), le nouveau parc du Ray livré

© Jean-Frédéric Gay

Aménagé au nord de Nice, le parc du Ray s’inscrit dans un programme de requalification du secteur du Ray. Il occupe la moitié des 6 hectares d’un site laissé vacant après la démolition de l'ancien stade de l'OGC Nice.

2/6

A Nice (Alpes-Maritimes), le nouveau parc du Ray livré

© Jean-Frédéric Gay

La partie sud du parc du Ray est traversée par un ruban d’eau ponctué d’une cascade, tous deux conçus comme une allégorie du vallon du Ray, aujourd’hui disparu sur le site.

3/6

A Nice (Alpes-Maritimes), le nouveau parc du Ray livré

© Jean-Frédéric Gay

Un mail piéton est-ouest sépare la partie ludique, au sud, et la partie accueillant le ruban d’eau, au nord.

4/6

A Nice (Alpes-Maritimes), le nouveau parc du Ray livré

© Ville de Nice

A la demande de la Ville qui souhaitait conserver l’identité sportive du site, la maîtrise d’œuvre a intégré un grand terrain de jeu placé au nord-ouest du parc.

5/6

A Nice (Alpes-Maritimes), le nouveau parc du Ray livré

© Ville de Nice

La partie ludique du parc, au sud, est agrémentée de jeux de grimpe et de cordage de type « accrobranche » pour les enfants ainsi que de jeux d’eau.

6/6

A Nice (Alpes-Maritimes), le nouveau parc du Ray livré

© La Compagnie du paysage


Se développant sur trois hectares, le parc du Ray marque la première étape de l’émergence d’un écoquartier d’ici à 2021.

Pour Jean-Frédéric Gay, le dirigeant de l’agence parisienne La Compagnie du paysage, la réalisation du parc du Ray, inauguré ce lundi 13 janvier au nord de Nice après dix-huit mois de travaux, a été « un vrai morceau de bravoure ».

Il a en effet été aménagé en lieu et place de l'ancien stade de football de la ville, « un équipement en béton qui faisait rempart », raconte Jean-Frédéric Gay. « On nous a livré un socle en béton représentant 3 hectares de vide. L’enjeu a été d’apporter de la nature en ville, mais aussi de créer un espace qui fasse lien entre les quartiers environnants », poursuit le paysagiste. Ainsi, près de 500 arbres représentant 97 essences végétales différentes ont été plantés, de même que 12 000 m3 de terre extraites du site ont été réutilisés sur place.

 

Différents usages

 

Aujourd’hui poumon vert servant à différents usages, tels les jeux d’enfants sur mesure conçus comme une accrobranche, ce vaste espace se traverse désormais alors qu’auparavant l’ancien stade « formait une sorte de verrou urbain tournant le dos aux quartiers », rapporte le paysagiste qui s’est efforcé de « révéler les qualités du socle disparu pour bâtir un projet en symbiose avec son environnement ».

Cet ancrage s’est fait à travers différentes approches, dont une rappelant l’histoire du site. Ainsi, traversant la partie sud du parc, le ruban d’eau ponctué d’une cascade est une allégorie du vallon du Ray aujourd’hui disparu. L’autre rappel du passé est la « grande pelouse » aménagée dans cette même partie pour rappeler la mémoire de l’emblématique stade de football du Ray qui a fait battre le cœur du quartier pendant plusieurs décennies.

Nouveau poumon vert de Nice, le parc du Ray fait pendant à la promenade du Paillon, premier exemple du retour de la nature en ville dans la capitale azuréenne.

Sur le même sujet A Nice, un parc se coule dans le parcours du Paillon

 

Point d’orgue d’un futur écoquartier

 

Se développant sur trois hectares, le parc du Ray marque la première étape de l’émergence d’un écoquartier dans cette partie des hauteurs de Nice. Il doit d’ailleurs être le point d’orgue d’une opération de requalification urbaine d’envergure visant à transformer, d’ici à fin 2020, ce secteur particulièrement dense de 6,5 hectares.

Vinci Construction est à la manœuvre pour construire sur l’ancien parking du stade un ensemble immobilier de 24 000 m2 de surface de plancher, associant logements et équipements sportifs et commerciaux. Entièrement végétalisé, il reliera le parc, à l’Est, au boulevard Gorbella, permettant ainsi d’étirer le poumon vert côté ouest.

Sur le même sujet Le stade du Ray, terrain de jeu d'une architecture verte

Fiche technique « Parc du Ray »

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Nice et Métropole Nice-Côte d’Azur
Maîtrise d’œuvre : La Compagnie du Paysage (paysagiste mandataire), TPFI (BET VRD)
Entreprises : Nardelli TP / Spie batignolles (VRD), ID Verde (espaces verts), Garelli, Diffaroc & Belle Environnement (faux rochers), Caracol & Récréaction (aire de jeux)
Coût de l’opération : 8,7 millions d’euros TTC

 

Fiche technique « écoquartier »

Maîtrise d’ouvrage : Vinci Immobilier, Adim Côte d’Azur
Maîtrise d’œuvre : Maison Edouard François et ABC Architecte (associé)
Entreprise générale : Vinci Construction
Bureaux d’études : Ingérop (fluides), JFL Concept (arrosage), André Verdier (structure), Even Conseil (environnement), VPEAS (économiste), Apave (bureau de contrôle et SPS), Eau et Perspective (hydrogéologue)
Surface plancher : 24 000 m2
Superficie : un hectare
Coût : 45 millions d’euros HT
Calendrier : livraison du centre commercial et du dojo, premier trimestre 2020, des logements, fin 2020

 

Commentaires

A Nice, l’ancien stade du Ray laisse place à un parc urbain de 3 hectares

Votre e-mail ne sera pas publié

martine

20/01/2020 20h:57

très beau parc agréable reposant pleins de qualités ravie,

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Date de parution : 04/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur