En direct

A Marseille, un paquebot nommé Argo
Résidence Argo à Marseille (Bouches-du-Rhône), Ametis/Ricciotti - © C.W.
Diaporama

A Marseille, un paquebot nommé Argo

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 09/10/2019  |  Bouches-du-RhôneAnruRudy RicciottiQualitel

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Bouches-du-Rhône
Anru
Rudy Ricciotti
Qualitel
Valider

A Marseille, le promoteur montpelliérain Ametis a inauguré, le 7 octobre, une résidence sociale réalisée pour l’ESH Logirem. Les 74 logements sont abrités dans un bâtiment dessiné par l’architecte varois Rudy Ricciotti et dont la forme reprend les codes des navires de croisière.

1/6

Résidence Argo à Marseille (Bouches-du-Rhône), Ametis/Ricciotti

© C.W.

La résidence Argo se situe au croisement des rues Malaval et Fauchier dans un tissu urbain dense au centre-ville de Marseille.

2/6

Résidence Argo à Marseille (Bouches-du-Rhône), Ametis/Ricciotti

© Ametis/Ricciotti

La résidence en forme de triangle épouse celle du terrain de 2 169 m2.

3/6

Résidence Argo à Marseille (Bouches-du-Rhône), Ametis/Ricciotti

© Michèle Clavel

Sur la proue, les appartements bénéficient d’une exposition, nord, sud et ouest.

4/6

Résidence Argo à Marseille (Bouches-du-Rhône), Ametis/Ricciotti

© Anne van der Stegen

Sur les façades de la proue, on retrouve la souplesse de la pointe à travers des courbes progressives.

5/6

Résidence Argo à Marseille (Bouches-du-Rhône), Ametis/Ricciotti

© Michèle Clavel

Les sous-faces des balcons et les façades intérieures sont habillées de panneaux en contreplaqués.

6/6

Résidence Argo à Marseille (Bouches-du-Rhône), Ametis/Ricciotti

© C.W.

La façade sur la rue Malaval est à l’alignement. Elle s’interrompt sur la mosquée entourée par le bâtiment.

Réalisée par le groupe montpelliérain Ametis, la résidence Argo a largué ses amarres au printemps dernier permettant aux habitants d’intégrer les 74 logements sociaux acquis en état futur d’achèvement par l’entreprise sociale pour l’habitat (ESH) Logirem. Mais c’est ce lundi 7 octobre qu’elle a été inaugurée en présence des élus, des représentants de l’Etat et de l’établissement public d’aménagement Euroméditerranée. C’est la fin d’une longue histoire. Initié en 2011, le projet a été livré huit ans plus tard.

Conçu pour se développer dans le deuxième arrondissement, au sein, à la fois, de la zone urbaine sensible (ZUS) Centre Nord et de la ZAC Saint-Charles, première opération d’aménagement initiée par Euroméditerranée, le projet a été largement porté par l’agence régionale de la rénovation urbaine (Anru). Par ailleurs, il permet de reconstituer une offre de logements après la démolition de tours et de barres des années 1960 dans d’autres quartiers de Marseille.


Pour cet ensemble de 5 800 m2 de surface de plancher (SP) qui s’inscrit dans un tissu existant du centre-ville de Marseille, l’enjeu de l’insertion dans le site se posait particulièrement. De plus, il a fallu composer avec la pente et la forme triangulaire du terrain, ainsi qu’avec la mosquée située au milieu.

Sur le même sujet Marseille : Un paquebot, havre de logements sociaux

 

Navire de croisière

 

L’équipe de maîtrise d’œuvre conduite par l’architecte varois Rudy Ricciotti y a répondu en concevant un bâtiment en forme de paquebot qui épouse parfaitement la forme triangulaire de la parcelle de 2 300 m2 situé entre les rues Malaval et Fauchier. L’architecte a voulu aussi apporter une respiration dans un environnement urbain dense en prévoyant que 30 % de l’emprise au sol soit destinée aux espaces verts. Ce souhait s’est concrétisé notamment par la création d’un patio intérieur.

Lors de la pose de la première pierre, le 3 juillet 2017, le concepteur du Mucem avait déclaré vouloir « donner les signes linguistiques du luxe à ceux qui n’y ont pas accès et de réintroduire de la poésie dans le logement social ».

Aujourd’hui, à l’angle des deux rues, émerge un bâtiment d’une blancheur immaculée dont la proue arrondie et les balcons filants reprennent les codes des navires de croisières. La référence à cet univers est allée jusqu’à imposer d’habiller les façades intérieures et les sous-faces des balcons de bardages bois de couleur marron.

Ainsi, les balcons ne font pas moins de 20 m2. Le plus grand est une terrasse de 48 m2 offrant une vue sur la mer. « La surface des espaces extérieurs se rapproche de celles des appartements correspondants », rappelle Olivier Barrau, chef de groupe Construction chez Ametis.

 

Béton blanc teinté dans la masse

 

La qualité est au rendez-vous grâce au travail notamment de l’entreprise de gros œuvre SECTP qui a réalisé le béton blanc teinté dans la masse. « Pour réaliser la proue du bateau, incurvée et inclinée, l’entreprise de gros œuvre a utilisé des banches courbes qu’elle a inclinées et coulé le béton en place; à l’instar du soubassement et des planchers. Aux étages, nous retrouvons la même colorimétrie du béton. Mais là, pour obtenir un béton lisse, nous avons opté pour des panneaux préfabriqués », précise le chef de groupe Construction chez Ametis.

A la qualité architecturale du bâti s’ajoute sa performance énergétique grâce à une isolation thermique renforcée et à l’eau chaude sanitaire solaire associée à une pompe à chaleur. Conçue dans le respect de la démarche bâtiment durable méditerranéen, la construction est labellisée Qualitel BBC Habitat&Environnement Profil A Millésime 2012.

Fiche technique

Programme : 74 logements locatifs sociaux PLS/PLUS/PLAI acquis et gérés par Logirem ; locaux d’activités ; 79 emplacements de stationnement en sous-sol; trois cages d’escaliers, sept étages dans le bâtiment donnant sur la rue Malaval, six étages dans celui donnant sur la rue Fauchier et deux niveaux de sous-sol.
Maîtrise d’ouvrage/promoteur : Ametis Provence-Alpes-Côte d’Azur
Investisseur du projet : Logirem
Architecte et maître d’œuvre de conception : Architectures Rudy Ricciotti
Maître d’œuvre d’exécution : Agence Armand Fabre
Bureaux d’études : Beccamel (structure), Eric (thermique), Veritas (SPS)
Entreprises : GRS Valtech (dépollution), Sol Provencal (terrassement), SECTP (gros œuvre, terrassement), Soprel (électricité), Azur Confort (ventilation, chauffage, plomberie, sanitaire), ACB (étanchéité), Qualiplac (cloisons, doublages), Pierres du Languedoc (revêtement de façades), Plastic Bois (menuiseries intérieures et extérieures), Les Zelles (menuiseries extérieures PVC), SAFM (serrurerie, métallerie), Otis (ascenseurs), Doitrand (portes de garages)
Calendrier : juin 2011 (commande), juillet 2016 (démarrage), janvier 2019 (livraison)
Surface de plancher : 6 397 m2; 520 m2 (locaux d’activités)
Surface du terrain d’assiette de l’opération : 2 169 m2
Investissement : 12 millions d’euros TDC
Travaux : 8 millions d’euros HT
Performance énergétique : Qualitel BBC Habitat&Environnement Profil A Millésime 2012. Chauffage électrique/Système Héliopac pour ECS

 

Commentaires

A Marseille, un paquebot nommé Argo

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur