En direct

A Bruxelles, Adeline Rispal tisse «l’Etoffe de l’Europe»
Atrium Justus Lipsius - © Ateliers Adeline Rispal/Studio Irrésistible/Luc Boegly
Diaporama

A Bruxelles, Adeline Rispal tisse «l’Etoffe de l’Europe»

JACQUES-FRANCK DEGIOANNI |  le 10/01/2022  |  RéalisationsBelgique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Belgique
Valider

La France assure pour six mois la présidence du Conseil de l’Union européenne. Pour la circonstance, deux bâtiments de l’institution ont été réaménagés par les Ateliers Adeline Rispal. Ils sont inaugurés ce 10 janvier.

1/5

Atrium Justus Lipsius

© Ateliers Adeline Rispal/Studio Irrésistible/Luc Boegly

«L’Étoffe de l’Europe», concept central du projet, est construit en croisant des rubans, les fils de chaîne, avec les fils de trame. Les rubans de couleur sont réalisés à partir des 37 couleurs des drapeaux des nations européennes. Les fils de chaîne sont les rubans des pays qui ont fait l’Europe depuis 1957 jusqu’à 2022. Les fils de trame sont les mêmes rubans qui alternent tous les six mois.

2/5

L’Etoffe de l’Europe

© Ateliers Adeline Rispal/Studio Irrésistible/Luc Boegly

Dans l’atrium du bâtiment Justus Lipsius, deux grandes ailes imprimées encadrent l’allée centrale de circulation d’entrée et de sortie du bâtiment. Elles couvrent 650 m² et montent à 4 mètres de haut, grâce à un dispositif qui peut être monté et démonté en une heure.

3/5

Forum Europa

© Ateliers Adeline Rispal/Studio Irrésistible/Luc Boegly

Dans le forum du bâtiment Europa, le ruban de l’Europe, se décline, rétroéclairé, sur 16 mètres de long et 3 mètres de hauteur.

4/5

Le ruban de l’Europe

© Ateliers Adeline Rispal/Studio Irrésistible/Luc Boegly

Détail du ruban. Une œuvre née du data-tissage de la construction européenne et de la gouvernance du Conseil de l’Union européenne.

5/5

Ascenseurs

© Ateliers Adeline Rispal/Studio Irrésistible/Luc Boegly

Les six ascenseurs du bâtiment Europa sont habillés intérieurement par une déclinaison de «l’Etoffe de l’Europe».

«L’Etoffe de l’Europe», tel est le nom du projet scénographique et artistique proposé - et retenu sur concours - par les Ateliers Adeline Rispal, associés avec le Studio Irrésistible et les Eclaireurs, pour l’aménagement temporaire des deux bâtiments du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles.

Au cœur de la proposition, une création artistique de «data design» inspirée des ambitions et des enjeux auxquels la présidence française souhaite sensibiliser l’Europe. «L’Étoffe de l’Europe» se présente ainsi comme la matière que tissent ensemble les nations européennes, réalisée à partir des 37 couleurs des 27 drapeaux des états-membres. Elle entend symboliser l’existence de 450 millions de citoyens tout en exprimant la diversité de leurs cultures. Elle donne à voir, dans un maillage de liens, l’incarnation d’une Europe, les relations entre les nations, les flux de personnes et de marchandises, les réseaux d’échanges de data et d’informations, au sein de l’Europe et avec le reste du monde.

Conçue dans un souci d’exemplarité en matière de fabrication, de coût, de faible consommation de matière première et d’énergie, de recyclage, de circuits courts, «L’Etoffe de l’Europe» se décline sous formes textile, numérique et artistique à travers sept espaces dédiés - halls, salon d’accueil, ascenseurs, couloirs et bureaux - au sein des bâtiments Juste Lipse et Europa, avec notamment une installation textile monumentale de 650 m2 dans l’Atrium Juste Lipse et une fresque de data-tissage de 16 mètres de long dans le Forum Europa.

Sur le même sujet «Une œuvre pour tisser l’avenir de l’Europe», Adeline Rispal, architecte

L’intervention d’Adeline Rispal met également en valeur la création artistique française avec :

- «Aour Europe», une œuvre numérique et sonore originale de Jacques Perconte, figure de la scène artistique numérique, imaginé comme un tissage numérique fait à partir de paysages naturels européens, qui rassemble une présentation sur écran et des tirages photographiques.

- «Intersection(s)», une ligne de paravents tissés par la créatrice textile Jeanne Goutelle à partir de déchets industriels, qui illustre le renouveau des arts textiles, notamment ceux de la tapisserie, aux frontières de l’art, de l’artisanat et du design dans une dimension architecturale.

Enfin, le projet offre également une vitrine européenne à la création française à travers l’exposition «Décors et paysages» réalisée sous le commissariat de Lola Meotti de six jeunes talents de la scène française émergente installés en Belgique (Léa Belooussovitch, Jérôme Bonvalot, Vincent Chenut, Loup Lejeune, lise Peroi, Lucien Roux) et la ligne de mobilier «Hémicycle» du designer Philippe Nigro, en partenariat avec le Mobilier national.

Maîtrise d’ouvrage : Secrétariat général de la présidence française du Conseil de l’UE. Conseils du maître d’ouvrage : Socotec Belgium (bureau de contrôle), Lola Meotti (commissaire de l’exposition «Décors et paysages»). Maîtrise d’œuvre : Ateliers Adeline Rispal, architectes-scénographes (mandataire), Studio Irrésistible (design et création graphique), Les éclaireurs (conception lumière). Artistes et designers, commandes artistiques et mobilier : Jacques Perconte (Alain Dupuy, conseiller technique), Jeanne Goutelle, Philippe Nigro, Olivier Gagnère. Entreprises : Delta Production (aménagements scénographiques), MHB (équipement multimédia), Alex Cobas (serrurerie des paravents). Coût global : 1 M€ HT.

Qu’est-ce que le Conseil de l’Union européenne?
Le Conseil de l’Union européenne, appelé aussi «Conseil des ministres de l’Union européenne» ou «Conseil», réunit les ministres des états-membres de l’UE par domaine d’activité. Il est, avec le Parlement européen, le co-législateur de l’UE. Concrètement, les ministres présideront dix domaines d’activité ou formations du Conseil de l’UE. Par exception, le Conseil des affaires étrangères est présidé par le Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Le Conseil détient également des compétences en matière budgétaire : il arrête et modifie le budget européen avec le Parlement. Enfin, le Conseil adopte certaines décisions, ainsi que des recommandations non contraignantes, conclut les accords internationaux de l’UE et nomme les membres de certaines institutions (Cour des comptes, Comité économique et social européen, Comité des régions). Le site internet de la présidence française est accessible à : www.europe2022.fr


 

Commentaires

A Bruxelles, Adeline Rispal tisse «l’Etoffe de l’Europe»

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil