Régions

ZONES D’activités Les projets se multiplient tous azimuts

Mots clés : Collectivités locales - Rénovation urbaine - Situation économique

Les projets de zones d’activités portés le plus souvent par l’Agglo avec la SEM RSA (Rouen Seine Aménagement) comme concessionnaire et l’Adear (Association pour le développement économique de l’agglomération de Rouen) comme promoteur, font florès. Le plus ambitieux, baptisé Seine-Sud, prendra place le long du fleuve sur 800 ha gagnés sur des friches industrielles de trois communes de la rive gauche : Sotteville, Saint-Etienne-du-Rouvray et Oissel. Laurent Fabius entend destiner ce projet aux activités innovantes (chimie biosourcée, écoconstruction). Objectif : créer 4 500 emplois sur 500 ha en quinze ans.

Au nord de l’agglomération, sur le territoire de plusieurs communes également, le parc de la Ronce sort de terre. Les premières constructions, réalisées par Bouygues Immobilier et Cap Horn, seront livrées l’an prochain sur une zone à vocation tertiaire de 96 ha.

A l’est de Rouen, sur la ZAC Rouen Innovation Santé (10,5 ha), le programme conçu par RSA (34 000 m2 de Shon) mixera villas urbaines durables, extension du CHU et accueil d’entreprises innovantes dans le secteur de la santé.

Extension du technopôle du Madrillet

A l’entrée sud de l’agglomération, sous la houlette de RSA également, le technopôle du Madrillet et ses 155 ha, déjà bien remplis (facs, grandes écoles, lycée, laboratoires de recherche, pôle de compétitivité, etc.), va encore gagner 35 ha sur les communes de Saint-Etienne-du-Rouvray et de Petit-Couronne. Le chantier de l’extension de l’Insa s’achève. Six autres sont en cours. Deux promoteurs ont été retenus pour la construction de bureaux (Sogeprom) et d’un « pôle de vie » de 7 000 m2 (Brémond). Les élus souhaiteraient une orientation vers les green technologies.

La liste est loin d’être close. On pourrait citer le parc du Zénith, face au Madrillet, qui accueille depuis peu la FRTP ; les trois projets de l’Agglo d’Elbeuf (Vilette, Clos-Allard, Oison 3) sur 45 ha au total ; la création prévue en 2010 de la ZAC de la Briqueterie à Oissel ; les 30 ha de la Vente-Olivier à Saint-Etienne-du-Rouvray ; sans oublier l’e-pôle Tallandier au Petit-Quevilly, dont le chantier débute dans une ancienne caserne.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X