Régions

YVELINES Sept communes élaborent un projet de territoire

Au total, 5762 hectares en bord de Seine

Quatre communes de la Boucle de Chanteloup (Chanteloup-les-Vignes, Triel-sur-Seine, Carrières-sous-Poissy, Andresy), sur la rive droite de la Seine et trois communes de la rive gauche (Verneuil-sur-Seine, Vernouillet, Chapet) s’associent dans l’élaboration d’un projet de territoire. Les sept maires espèrent se positionner face à leurs trois grandes voisines, Les Mureaux, Poissy et Conflans-Sainte-Honorine pour mieux éventuellement négocier un rapprochement avec l’une ou l’autre dans un deuxième temps. L’étude, réalisée dans le cadre du Syndicat intercommunal d’études et de programmation (SIEP) des Deux-Rives de la Seine a été confiée aux cabinets RCT et KPMG.

L’affaire n’allait pas de soi et, de part et d’autre de la Seine, les réticences ont d’abord été nombreuses. Chanteloup notamment n’attirait guère avant que les maires concernés ne réalisent qu’ils avaient plus de points communs que de divergences et qu’ils avaient tout à gagner à affronter ensemble les difficultés du moment. Qualifié d’« intersticiel » entre l’est du département et le Val-de-Seine, leur territoire de 5 762 hectares, regroupant 72 490 habitants, avantageusement placé et riche en terrains aménageables, ne demande qu’à être développé. Il est inscrit dans ses limites actuelles au plan départemental de développement des Yvelines élaboré par le conseil général. A ce titre, le département prend à sa charge 70 % du coût des études.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X