Régions

YannIck Henry, chargé de mission transfrontalier à la chambre de métiers d’Alsace

Le Breton de l’artisanat rhénan

Comment un littéraire breton devient-il une tête de réseau de l’artisanat transfrontalier du Rhin supérieur ? Depuis 1996, date de l’institutionnalisation du partenariat entre la chambre de métiers d’Alsace et son homologue de Karlsruhe, Yannick Henry s’est investi avec une sérénité constante, malgré des dossiers parfois conflictuels. « Le fait d’avoir tout à créer » a expliqué l’enthousiasme initial du responsable transfrontalier de la chambre de métiers d’Alsace, âgé de 45 ans. Au point que Yannick Henry semble avoir mis entre parenthèses une vie de nomade qui l’avait conduit de sa Bretagne à Sarrebruck et des études de la littérature allemande à la gestion et à l’analyse du marché bancaire sarrois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X