Architecture et urbanisme

Vouillé Chambre d’agriculture

L’extension de la Chambre d’agriculture s’inscrit dans la lignée des bâtiments en pierre construits par l’architecte. Elle démontre, une nouvelle fois, que l’on peut utiliser ce matériau pérenne dans des réalisations de dimensions modestes et à petit budget, pourvu que l’on respecte quelques principes : une architecture simple, des formes compactes, de grands aplats pour économiser la main-d’oeuvre…

L’expérimentation porte ici sur la réalisation d’une surface gauche. Le maître d’ouvrage souhaitant construire à l’identique, l’extension ne dépareille pas l’existant, à l’exception d’un mur de pierre, sorte de « bouclier » protecteur face aux vents de la plaine agricole.

Extraite des carrières de Chauvigny dans la Vienne, la pierre calcaire, en parement, est sciée puis éclatée sur sa face visible. Le pied du mur suit un tracé sinusoïdal régulier, le haut du mur une ligne droite ; du passage d’une géométrie à l’autre résultent trois conques en creux. Les lits de pierre, montés à la colle pour obtenir des joints très fins, font 8 cm de haut afin de s’adapter au mieux à cette forme particulière. Le montage se fait par petits décalages successifs, la section de la pierre étant de plus en plus petite à la base du mur, pour mieux épouser la courbe. En couronnement, le béton est traité en enduit lisse, clair, dans une teinte avoisinant celle de la pierre.

COUT DU MUR

Parement en pierre de Chauvigny sciée-éclatée :

droit : 25,05 m2 à 800 francs HT le m2, soit 20 040 francs HT.

courbe : 61,80 m2 à 980 francs HT le m, soit 60 564 francs HT.

façon d’angle : 51,40 ml à 800 francs HT le ml, soit 41 120 francs HT.

Doublage béton :

coffrage droit : 107,60 m2 à 125 francs le m2, soit 13 450 francs HT.

coffrage courbe : 66,10 m2 à 150 francs le m2 soit 9 915 francs HT.

acier : 280 kg à 7 francs HT soit 1960 francs.

béton à 300 kg : 38,954 à 650 francs, soit 25 307,10 francs HT.

Total : 172 356,10 francs HT pour 86,84 m2, soit 1984, 543 francs HT le m2.

FICHE TECHNIQUE

Maîtrise d’ouvrage : Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres.

Maîtrise d’oeuvre : Hervé Beaudouin, architecte ; Jean-Claude Cornet, économiste ; ATES, BET structure ; Marc Princay, BET fluides. Programme : 3 salles de réunion, 1 office traiteur, 2 salles de restaurant. Surface : 494 m2 SHOB. Coût : 2,6 MF TTC. Entreprises : Legrand, terrassement et gros oeuvre ; CILC, charpente et couverture tuile ; Soprema, étanchéité ; BGN, menuiserie aluminium ; Audis, menuiseries bois, cloisons, plafonds et isolation ; Vincent, carrelage faïence ; Daunay Rimbault, sols et peinture ; SNGC, plom-berie chauffage ; Spie Tridel, électricité.

PHOTOS : 1 et 2. Le mur en pierre calcaire présente trois fentes derrière lesquelles se dissimulent les menuiseries des baies. Du fait de délais de réalisation très courts, le mur n’a pu être construit suivant la technique de la pierre banchée (mur monté rang par rang), comme prévu initialement, ce qui aurait permis de retrouver la surface gauche, en béton, à l’intérieur du bâtiment. Le mur en pierre a donc été monté devant le mur de béton coulé.

PLAN : 3. Plan de l’extension.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X