Régions

Viry-Châtillon Consolidation du canal de la Morte-Rivière

Mots clés : Contrat de projet Etat-région - Transport fluvial - Travail

Construit en 1930, le canal de la Morte-Rivière permet d’évacuer les crues de l’Orge vers la Seine. Reliant les deux rivières sur une longueur de 2,5 km, il est entièrement bétonné.

En 1995, des fissures sont apparues dans les parois. « Nous avons engagé des travaux de consolidation d’urgence », souligne Yves Penverne, le directeur du Syndicat intercommunal de la vallée de l’Orge aval. Puis la décision a été prise de procéder à la remise en état de l’ensemble de l’ouvrage. « Nous avons lancé des études et des sondages afin de mesurer la qualité du béton, puis nous avons défini un programme de travaux », poursuit le directeur du syndicat.

Le chantier a démarré en septembre 1998 avec le lancement d’une première tranche. Entre-temps, une enveloppe de 12 millions de francs sur cinq ans avait été débloquée dans le cadre du contrat de Plan Etat-région, au titre de la lutte contre les inondations.

« C’est un pur chantier de génie civil mais d’un type un peu particulier, commente Yves Penverne. Les travaux consistent à accoler un mur en béton le long des parapets existants en forant des trous dans lesquels sont enfoncés des pieux qui soutiennent des poutres en béton. »

La difficulté tient au fait que le chantier est situé en plein centre-ville, dans un secteur où les emprises publiques sont peu nombreuses, des dizaines de propriétés privées longeant le canal. L’entreprise Pétrissan, spécialisée dans les travaux hydrauliques, est obligée de travailler depuis l’intérieur du canal dans des conditions souvent acrobatiques. Les hommes et les engins de chantier sont installés sur des barges ou des échafaudages, voire directement dans l’eau.

En raison des intempéries et des pluies, le niveau du canal a considérablement monté, ce qui ralentit d’autant le chantier. La première tranche devrait être achevée dans les jours qui viennent.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage : Syndicat intercommunal de la vallée de l’Orge aval. Maître d’oeuvre : DDE 91. BET : BEA. Bureau de contrôle : Structure et Réhabilitation. Entreprise : Pétrissan. Coût des travaux : 12 millions de francs TTC. Appels d’offres 2e et 3e tranches : en 1999.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X