Régions

VENDEE Soerma TP se diversifie dans la démolition

La PME vendéenne Soerma TP, spécialisée dans la transformation des engins de travaux publics pour les secteurs de la manutention, du forestier, des carrières et du terrassement, ajoute une nouvelle corde à son arc en se lançant sur le marché de la démolition. Pour donner une dimension industrielle à cette activité, Soerma vient de doubler ses ateliers du Poirée-sur-Vie, à côté de La Roche-sur-Yon (5 000 m2 au total) et d’acquérir les outils adaptés à la réalisation de grands ensembles mécano-soudés : une aléseuse-fraiseuse d’une capacité de 75 tonnes, un pont roulant de 20 tonnes, une presse plieuse de 300 tonnes…

L’ensemble totalise un investissement de 3,8 millions d’euros. De quoi répondre aux attentes du marché qui « demande des solutions démesurées pour travailler de plus en plus haut », explique Claude Bonnaud, directeur général de Soerma TP. L’entreprise a de plus créé « une cellule avant projet », afin de vérifier dans un temps record la faisabilité des demandes spécifiques. « Ce logiciel permet de réaliser des devis en 24 heures contre deux semaines jusqu’à présent », ajoute Claude Bonnaud.

Jacques Audureau, président de Vensys, le groupe familial vendéen propriétaire de Soerma TP, mise sur cette nouvelle diversification pour doper l’activité de Soerma qui a généré un chiffre d’affaires de 8,2 millions d’euros en 2007 avec 70 salariés. Son ambition est de réaliser 5 millions d’euros de chiffre d’affaires en trois ans, dont les deux tiers en France.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X