Régions

VAUCLUSE Les Quais du Bâtiment relèvent les défis du recyclage des déchets du BTP

Le centre de tri du Pontet compte déjà 250 clients abonnés

Le plus grand centre de tri européen dédié aux déchets du bâtiment, implanté au Pontet (Vaucluse), vient de fêter son premier anniversaire et ne compte pas moins de 250 clients abonnés. Lancée en mars 2003 par la société Les Quais du Bâtiment, créée avec l’appui de l’Ademe, de la région et de Voies navigables de France et spécialisée dans l’accueil et le tri des déchets du bâtiment sur la basse vallée du Rhône, cette initiative répond à la fois aux exigences réglementaires en vigueur depuis juillet 2002 et aux besoins des professionnels du BTP.

Contrairement aux idées reçues, cette démarche n’a pas suscité l’intérêt que des grandes entreprises. De nombreux artisans, conscients des enjeux du recyclage, ont choisi le centre du Pontet pour traiter leurs déchets.

Collecte par voie fluviale

L’activité de la société s’appuie sur sept quais implantés de Valence à Marseille et sur un centre de tri installé en zone portuaire du Pontet. La collecte des déchets par voie fluviale offre l’avantage d’un délestage routier important (plus de 6 millions de tonnes- kilomètre) et celui de fournir aux entreprises des quais de déchargement en zones urbaines, proches des chantiers et facilement accessibles.

Sur chaque quai, un aménagement spécifique a été réalisé pour que le déchargement des bennes sur les péniches s’effectue sans inconvénient pour l’environnement. Un tapis roulant convoie les déchets de la péniche jusqu’au centre de tri : un tunnel de 38 m sous la route et un dispositif anti-envol évitent poussière et pollution.

Un tri automatique puis manuel permet de revaloriser 90 % des déchets qui seront recyclés (granulats, métaux, plastiques, bois).

Les 10 % restants, les déchets ultimes, partent en décharge de classe 2 et 3.

Gestion par code barre

Un système de gestion par code barre assure une traçabilité efficace et en temps réel de tous les déchets qui transitent par le site. Chaque marinier est relié par réseau informatique au siège de manière à enregistrer et identifier par code barre chaque benne et à éditer un bordereau de suivi des déchets (BSD), attestation réglementaire que chaque maître d’ouvrage doit obtenir pour être en conformité avec la loi. Le « TiQuai » est l’outil de gestion qui assure la traçabilité de chaque benne déversée dans les péniches. Il faut noter que ce site est le seul à travailler au volume. En effet, l’unité de facturation est ici la benne, le poids des bennes n’influant pas sur le prix.

Face à l’intérêt suscité, une extension du réseau de collecte vers le Languedoc-Roussillon est prévue et un projet identique pourrait voir le jour en région lyonnaise avec cinq quais de chargement de Dijon à Vienne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X