Régions

Var Sainte-Maxime veut développer l’habitat permanent

La commune de Sainte-Maxime a mis à la concertation le dossier de précréation de la ZAC du Quilladou, un vaste projet d’urbanisation de l’entrée nord de la ville, en bordure de la RD25. Il s’agit de réaliser des unités résidentielles, des équipements publics et commerciaux, un programme d’habitat permanent (environ 10 000 francs le mètre carré), composé de 26 maisons individuelles et 285 logements collectifs (près de 29 000 m2 de Shon), sur un terrain d’une vingtaine d’hectares.

L’opération mise sur la préservation du cadre végétal environnant, d’où un concept d’urbanisme méditerranéen : des maisons individuelles jumelées en « L », des immeubles en cascades n’excédant pas R + 2. Une dizaine de millions de francs de travaux de VRD sont en outre prévus. L’ensemble des procédures de ZAC restant à accomplir, le démarrage de l’opération, fondée sur la revente de droits à bâtir par l’aménageur à des promoteurs, n’est pas envisagé avant 2000-2001. Durée de réalisation : quatre à cinq ans.

LES INTERVENANTS

Aménageur : SARL du Quilladou (Lyon).

Urbaniste-paysagiste : Michel Poncet (Villeurbanne).

Architectes d’opération : cabinets Castiglioni et Léandri (Sainte-Maxime).

VRD : Concept étude et réalisation (Sainte-Maxime).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X