Régions

Vannes Restructuration du quartier nord gare

Mots clés : Logement social - Transport ferroviaire

D’ici à 2012, 660 logements devraient être construits dans le quartier nord de Vannes, îlot où cohabitent aujourd’hui des entrepôts, des petits pavillons et quelques bâtiments en friche. « Il s’agit bien de la création d’un véritable quartier », se félicite Michel Giboire, président de l’entreprise de promotion éponyme. C’est en effet cette société rennaise qui est retenue comme opérateur en association avec les cabinets d’architectes Reichen, Robert et Associés (Paris), et Arcau (Vannes).

Sur ce site de 5,5 ha, les hommes de l’art ont opté pour une lisibilité maximale. Le projet s’articule autour d’un axe nord-sud vert. « Cette avenue plantée sera l’image de marque de ce quartier. Elle en fera un espace ouvert, accessible et traversable par tous », résume Philippe Robert.

20 % de logements sociaux. Les 660 logements (dont 20 % de logements sociaux) seront répartis dans des immeubles R 4 ou R 5. « Les bâtiments, qui s’inscrivent dans une démarche HQE, seront séparés par un lieu semi-privatif que pourront s’approprier les habitants », souligne l’architecte. Quant aux voitures, elles auront toute leur place dans ce quartier. Ou du moins autant que les piétons et les vélos. L’utilisation d’une contre-pente permet en effet d’enterrer les stationnements sous chacun des immeubles. « Dans un quartier, c’est une erreur de dissocier les différents modes de transport. Le partage de l’espace est la seule solution valable car la ségrégation coûte plus cher en réalisation, implique plus de béton et, à l’usage, conduit à des conflits », défend Philippe Robert.

Au total, le programme immobilier comprend quelque 53 000 m2 de Shon, dont 2 600 m2 de locaux commerciaux en pied des immeubles situés sur la rue de Strasbourg. Avec une maîtrise foncière de l’ordre de 80 %, le premier permis de construire devrait être déposé avant fin 2008. « Il s’agit d’une opération en trois phases : la première démarrera en 2009 et la dernière s’achèvera en 2016 », détaille François Goulard, maire de Vannes. Un premier tiers du programme sera livré en 2011, un deuxième en 2013 et le reste d’ici à huit ans.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X