Régions

VALENTON Le tunnelier débouchera en encorbellement

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier

La sortie du puits de la future station de relevage sera délicate

L’entreprise Sade réalise actuellement, dans le cadre des travaux d’extension de l’usine Seine Amont de Valenton, une galerie de liaison de 167,16 m (2,28 m de diamètre fini) qui fonctionnera en siphon. L’exécution de cet ouvrage – qui reliera le collecteur VL2 à Sésame (voir encadré ci-contre) – initialement prévue en traditionnel sous injection, s’effectue finalement à l’aide d’un tunnelier à pression d’air CSM Bessac.

Terrain marno-calcaire

« Cette variante a été jugée plus performante en termes de sécurité », explique Alexandre Chrétien, directeur des travaux de Sade. « Le type de terrains dans lequel nous évoluons, marno-calcaire de Saint-Ouen à la limite des alluvions anciennes, est, par ailleurs, bien connu de ce type de machine », poursuit Yves Ménard, directeur de l’agence Ile-de-France de CSM Bessac. Autre avantage de cet engin : une vision permanente du front de taille et, partant, la possibilité d’arrêter les travaux en cas de mauvaise rencontre. C’est ce qui est arrivé lors du passage sous le ru de Gironde, à 50 cm du fond de fouille. Ce collecteur en béton de 2 m de diamètre avait été construit, il y a plusieurs années, à l’abri de rideaux de palplanches métalliques qui n’avaient pas été arrachées à l’issu des travaux. « Nous avons stoppé la machine à deux reprises afin d’intervenir, en hyperbare, au front de taille pour découper les obstacles au chalumeau », révèle Alexandre Chrétien. Mais c’est la sortie du tunnelier qui constituera le bouquet final du chantier.

La machine débouchera en effet à l’intérieur du futur puits de la station de relevage, après avoir traversé la paroi moulée. La sortie s’effectuera dans un balcon trapézoïdal, construit en encorbellement à une quinzaine de mètres du fond, le tout avec une précision latérale de ± 3 cm.

Fiche technique

Maître d’ouvrage : SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne).

Maître d’oeuvre : SIAAP/DGT.

Bureau de contrôle : Arcadis/Simecsol.

Coordonnateur SPS : Eciag Degouy.

Entreprises : Groupement Sogea TPI ; Chantiers Modernes ; Guintoli ; Soletanche Bachy.

PHOTO :

Le balcon de sortie du tunnelier construit à une quinzaine de mètres du fond.

ENCADRE

Un Sesame pour Valenton

Le doublement de l’usine d’épuration Seine Amont dont la capacité de traitement passera à 600 000 m3/jour, actuellement en chantier, requiert la construction d’une station de relevage, baptisée Sesame (Station élévatoire de Seine amont extension). Elle sera située à l’arrivée du tronçon commun des émissaires VL 9 et VL10, eux-mêmes alimentés par un vaste réseau s’étendant de la vallée de la Bièvre (Hauts-de-Seine), au complexe de L’Ile Martinet à Charenton (Val-de-Marne) en passant par la collecte des déversoirs d’orage de l’amont de Paris. Cette station est construite à l’intérieur d’un puits circulaire de 30 m de diamètre et 32 m de profondeur, dont le fond est constitué d’un radier de grande épaisseur afin de contrer les efforts de sous-pression hydraulique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X