Régions

VAL-D’OISE Mise en sécurité de la RN 14 entre Cergy-Pontoise et Magny-en-Vexin

Lancement des premiers travaux à l’automne 2004

La DDE du Val-d’Oise réalise actuellement les études de projet pour mettre en sécurité la RN14 entre Cergy-Pontoise et Magny-en-Vexin, seize kilomètres à forte accidentologie avec 5 à 6 morts par an. « Ce nombre d’accidents se maintient au fil des années. Il faut agir. Les automobilistes ont 40 % de probabilité d’être tués ou d’être gravement blessés si un accident survient », explique Grégoire Nicole, chef de service des grandes infrastructures à la DDE du Val-d’Oise. Une accidentologie liée au fort trafic automobile (30 000 à 40 000 véhicules/ jour à hauteur de La Villeneuve-Saint-Martin) où se mêlent de nombreux poids lourds et des engins agricoles et à la structure de la voirie composée d’une voie par sens avec de nombreux carrefours et de courts créneaux de dépassement. Les accidents ont souvent lieu lors des rabattements. Ce sont des chocs sur les obstacles, des chocs frontaux, des chocs sur les points d’échanges. Les travaux envisagés découlent de ces observations. « Il s’agit de séparer les sens de circulation avec une glissière pour éviter les chocs frontaux », souligne Grégoire Nicole.

Mise à 2 fois 2 voies

Autres initiatives : supprimer les obstacles sur les côtés de la route en plantant les arbres plus loin de la chaussée, restaurer un droit à l’erreur du conducteur en introduisant une bande d’arrêt d’urgence, restructurer le système d’échanges entre les routes en réduisant le nombre de carrefours, établir enfin des voies latérales réservées aux véhicules agricoles. Le village de Cléry-en-Vexin, traversé par la nationale, bénéficiera d’une déviation. « Cette mise en sécurité de la RN14 passe par la mise en 2 fois 2 voies », commente Grégoire Nicole.

L’enquête publique, terminée l’été dernier, a rendu un avis favorable. A une réserve près : compléter les aménagements envisagés par un passage supplémentaire pour les circulations douces à Cléry. Le projet est passé deux fois avec succès en comité des sites (la RN14 traverse le parc du Vexin). Cet été, l’acquisition des terrains devrait être terminée.

Dans la foulée, les premiers appels d’offres doivent être lancés. Début des premiers travaux : automne 2004. Les travaux – réalisés en maintenant le trafic – devraient durer trois ans. L’Etat (20 %), la région et le département (chacun 40 %) financent ce projet à hauteur de 54,88 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X