Régions

Val-d’Oise Extension de l’A16 : pas d’accord sur le tracé

Plus de 1 000 participants aux réunions publiques, près de 10 000 visites sur le site Internet, 69 questions écrites : le débat public sur le prolongement de l’A16, de l’Isle-Adam jusqu’à la Francilienne s’est déroulé du 11 septembre au 24 novembre 2007. Quatre tracés étaient soumis à la concertation (« Le Moniteur » du 14 septembre 2007, p. 30). « J’ai noté un consensus sur la nécessité de réaliser ce prolongement, a déclaré Claude Brévan, présidente de la commission particulière du débat public (CNDP) lors de la présentation du compte rendu du débat. Dans le contexte du Grenelle de l’Environnement, quelques voix ont contesté le projet. »

Trois points ont trouvé un accord. Le carrefour de la Croix Verte doit être restructuré et les impacts sur l’agriculture limités. Accord aussi sur les aménagements de la RN1 à Montsoult et Maffliers. En revanche, aucune majorité nette ne s’est dégagée pour l’un des quatre tracés : le monde économique est favorable au tracé A, les riverains et des associations au B, le monde agricole au D, certains utilisateurs au tracé C. La CNDP préconise la poursuite du dialogue entre maître d’ouvrage (la Sanef) et acteurs locaux. Elle va remettre le dossier au président de la commission nationale du débat public qui le transmettra au ministre (décision au printemps). Coût : de 160 à 200 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X