Régions Moselle

Unités thermiques à la casse

L’énergéticien allemand Eon a annoncé, à la mi-juin, la fermeture, d’ici à 2013, de cinq installations en France, dont les tranches 4 et 5 de la centrale Emile-Huchet de Carling.
Construite en 1958, la tranche 4, d’une puissance de 115 MW, est jugée vétuste, malgré la mise en service d’un lit fluidisé dense en 1998. Eon, qui convertira une installation de même génération en centrale à biomasse sur son site de Gardanne, en Provence, exclut cette option en Moselle. L’exploitant ne conservera sur son site mosellan que la tranche 6, d’une puissance de 600 MW, rénovée par son ancien propriétaire, l’espagnol Endesa, ainsi que les deux tranches à cycle combiné gaz d’une puissance de 414 MW chacune, mises en service en 2010.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X