Régions Albi

Une passerelle longera le viaduc sur le Tarn

Mots clés : Ouvrage d'art

Au prix d’un investissement de 8,4 M€, la communauté d’agglomération du Grand Albigeois a lancé mi-juin les travaux de génie civil préalables à l’arrimage d’une passerelle pié-tonne et cyclable de 180 m de long et de 248 tonnes surplombant le Tarn. Réalisé au cœur de la ville, ce chantier est qualifié de hors normes par Matthieu Mallié, ingénieur civil des constructions pour le compte du cabinet bruxellois Ney & Partners, maître d’œuvre de l’opération. « Le principe d’une passerelle longeant un viaduc ferroviaire en activité, avec un important dénivelé à ses points d’appui, est unique », résume-t-il.

Travaux de nuit. Première phase délicate de cette opération, la réalisation des culées (points d’appui) à chaque extrémité de la passerelle d’ici à la fin décembre. « Ces travaux sur un ouvrage du XIXe siècle où circulent une quarantaine de trains par jour, à environ 20 m au-dessus de l’eau, imposent une technique irréprochable », précise-t-on à la communauté d’agglomération, maître d’ouvrage aux côtés de SNCF Réseau, qui a fait appel à GTM Sud-Ouest pour le lot génie civil. La passerelle est composée d’une poutre à sept travées de 180 m de long appuyée en encorbellement sur chaque pile du viaduc, côté aval.

Rive gauche, la base du viaduc va être excavée. La mise à nu d’une partie des fondations rend nécessaire une opération de confinement afin de maintenir la stabilité de l’ouvrage. Deux rideaux de pieux en béton armé sont en train d’être fixés le long de l’ouvrage par une série de tirants transversaux en acier à très haute résistance. La proximité de la voie ferrée oblige à effectuer les travaux de nuit. L’opération se poursuivra avec la construction des murs de soutènement des places du Château et du Calvaire, situées sur la rive gauche du Tarn, avant le montage de la passerelle prévu en mars 2018.

Maître d’ouvrage : communauté d’agglomération Grand Albigeois assistée de SNCF Réseau. Maître d’œuvre : Ney & Partners, avec Oteis (direction des travaux) et Veritas (bureaux d’études).

Entreprises : Groupement GTM Sud-Ouest TP GC (génie civil) et Gauthier (maçonnerie, habillage et carottage) ; OMBA (construction et mise en place de la passerelle).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X