Architecture Equipement culturel

Une ode maîtrisée aux arts vivants

Mots clés : Manifestations culturelles - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

A Vanves, ce cube élégant, sobre et impeccable accueille depuis un an musique, théâtre et danse.

Créé dans les années 1920 comme « harmonie municipale », après avoir investi différents locaux disséminés dans la ville, le conservatoire de Vanves (Hauts-de-Seine) est réuni depuis début 2016 en un seul et même bâtiment. Le nouvel édifice, conçu pour accueillir des cours de musique, de danse et de théâtre, s’insère dans le réseau de sept conservatoires de l’établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest (GPSO) avec pour particularité l’enseignement des musiques anciennes et des musiques actuelles amplifiées.

Conçu pour un millier d’élèves, il en compte déjà près de 800.

Implanté dans un quartier résidentiel, à proximité du centre-ville, sur une parcelle autrefois occupée par un garage, le bâtiment imposant et compact s’élève en retrait de la rue sur deux étages et s’enfonce d’un niveau, de manière à dégager un parvis. Un lieu à l’usage des élèves entre deux cours, mais aussi scène occasionnelle d’une formation musicale lors de la Fête de la musique, par exemple, ou encore espace de projection à ciel ouvert : le pan de mur, qui abrite l’escalier de secours et délimite la parcelle à l’angle sud-est, devient alors un écran. Cette place pourrait être close un jour mais, en attendant, elle forme aussi un espace public de la ville.

Un édifice à la volumétrie simple. Ce parti architectural et urbain permet de limiter la hauteur de l’édifice, par égard envers les petits pavillons et logements alentours, et affirme son statut d’équipement public. Afin de marquer la continuité entre le parvis et l’intérieur, le parement de pierre du sol extérieur se prolonge dans le hall du conservatoire. La volumétrie simple de l’édifice est soulignée par la disposition de dalle à dalle des vitrages comme du bardage métallique laqué blanc alternant panneaux pleins et pans ajourés.

Le programme se développe sur quatre niveaux, dont le sous-sol qui s’étend sous le parvis accueillant les pratiques musicales les plus sonores. Ce sous-sol est éclairé« Je voulais une architecture sobre, élégante, à l’image d’une dépense saine et raisonnable, explique le maire de la ville, Bernard Gauducheau, très satisfait de ce nouveau bâtiment, à la fois lumineux et bien intégré, sans ostentation. Un véritable outil qui donne envie d’être là. »

Maîtrise d’ouvrage : GPSO – Ville de Vanves. Maîtrise d’œuvre : Babin + Renaud, architectes. BET : Grontmij Etco (TCE), ACV (acoustique), XNS (scénographie). Entreprise générale : Legendre.

Surface : 3 198 m2 SP. Coût : 11,83 M € HT.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X