Régions Saint-Etienne

Une mini-tour en bois perchée à Châteaucreux

Mots clés : Bois

C ‘est une tour construite en grande partie en bois qui va marquer le démarrage de l’écoquartier aménagé dans la ZAC de Châteaucreux à Saint-Etienne. Le projet Pop Up a été en effet retenu par l’Association pour le développement des immeubles à vivre bois (Adivbois) à l’issue d’un appel à manifestation d’intérêt qu’elle avait lancé en juin 2016. Cette tour de 12 niveaux s’élèvera sur l’îlot Soulié, en bordure de la nouvelle ligne de tramway.

Préfabrication et modularité. Ce projet porté par GCC Immobilier a été conçu par Tectoniques. C’est en quelque sorte « un double programme », selon Max Rolland de l’agence d’architecture lyonnaise. Les trois premiers niveaux vitrés couvriront toute l’emprise de l’îlot (3 586 m2 ). Une brasserie et des bureaux y prendront place. Sur ce socle en béton s’élèvera un autre bâtiment résidentiel de neuf niveaux. L’originalité de cette tour est sa structure mixte : elle est perchée sur de grandes jambes en bois, des éléments métalliques stabilisant l’ensemble.

Le bois est aussi présent dans l’ossature des façades, à l’intérieur dans des planchers caissons en bois lamellé-croisé, ainsi qu’à l’extérieur, dans les balcons également en bois lamellé-croisé. Un certain nombre d’éléments pourront être préfabriqués en atelier, notamment les châssis. A noter aussi la grande modularité de la partie résidentielle de la tour qui permettra un réagencement éventuel des plateaux, y compris des fenêtres.

Compétences et matériaux locaux. Pour la construction, les circuits courts et les ressources locales – le sapin blanc du Pilat notamment – sont privilégiés. Un groupement de scieurs a été constitué entre des entreprises de la Loire, Montmartin, Vray et Chorain. Moulin (Dunières) fournira le bois lamellé-croisé, la société Colladello (Bourg-de-Péage) les structures en lamellé-collé.

Autres compétences et savoir-faire mobilisés, ceux du charpentier Martigniat (Firminy), de l’ébénisterie solidaire La Fabrique (Lyon) et de l’agence d’aménagement intérieur et de design Numéro 111 (Saint-Etienne). Quatorze à dix-huit mois de travaux seront nécessaires à l’édification de cette première tour en bois stéphanoise.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X