Enjeux Aménagement

Une chaire dédiée au Grand Paris

Observer l’évolution des pratiques en matière d’aménagement sur le territoire du Grand Paris et les accompagner en croisant recherche universitaire, expertise et savoir-faire des principaux opérateurs. Tel est l’objet de la chaire « Aménager le Grand Paris », fondée par l’Ecole d’urbanisme de Paris (EUP) et cinq grands opérateurs : la Société du Grand Paris (SGP), Grand Paris Aménagement (GPA), Grand Paris Habitat, l’établissement public foncier d’Ile-de-France (Epfif) et la Caisse des dépôts. « Nous allons nous intéresser à la transformation urbaine qui est à la source d’une multiplicité d’innovations dans les modes de faire : procédures, montages opérationnels, configurations d’acteurs… L’une des questions est de savoir si ces innovations sont liées au contexte spécifique du Grand Paris ou si elles résultent de la pression des mutations de la production urbaine en général », a indiqué Daniel Béhar, professeur à l’EUP, à l’initiative de cette chaire inaugurée le 11 juillet.

Bouleversements dans l’espace métropolitain. Lors de la table ronde organisée à cette occasion, les membres fondateurs ont décrit les bouleversements à l’œuvre dans l’espace métropolitain. « La réalisation du Grand Paris Express (GPE) structure un nouveau territoire : des centralités existantes vont être renforcées, d’autres créées », a souligné Catherine Barbé, directrice des partenariats stratégiques à la SGP. Pour Gilles Bouvelot, directeur général (DG) de l’Epfif, « nous vivons un moment historique, analogue à celui de la construction des villes nouvelles et des lignes de RER. Mais désormais, nous intervenons sur un tissu le plus souvent vivant et le processus de fabrication de la ville est devenu beaucoup plus complexe ».

Thierry Berthier, directeur investissement et développement de Grand Paris Habitat, a insisté sur l’accélération de la production de logements : « Nous sommes secoués dans nos pratiques et devons adapter notre organisation. La chaire va nous aider à suivre les évolutions en cours. » Quant à Damien Robert, DG délégué au développement de GPA, il attend de cette chaire une « expertise importante ». « Nous allons en avoir besoin, a-t-il expliqué, car Grand Paris Aménagement va être aménageur du bouleversement urbain généré par le GPE. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X