Architecture et urbanisme Equipement

Une bibliothèque en clair-obscur

Mots clés : Architecture - Béton - Bibliothèques, centres de documentation et de consultation d'archives - Bois - ERP sans hébergement - Manifestations culturelles

Au cœur du campus naissant de l’université de Cayenne (Guyane), l’agence RH + Architecture implante un robuste monolithe de béton et de bois qui abrite une bibliothèque et ses 200 postes de lecture.

«Ce projet a pris racine sur ce qui n’était, à l’origine, qu’une parcelle de jungle rasée en périphérie de Cayenne, raconte l’architecte Adrien Robain (agence RH +). Il vient s’inscrire dans la lignée d’une série de bâtiments (rectorat, restaurant universitaire, gymnase, etc.) récemment sortis de terre ou en voie d’achèvement. » Aventure singulière pour cette jeune agence que d’investir une friche équatoriale quasi vierge aux antipodes de la métropole, qualifiée de « géniale » malgré la lenteur des opérations, et sanctionnée par plusieurs faillites d’entreprises en cours de chantier. Livrée sept ans après le concours, la bibliothèque est à la fois un lieu d’étude et un équipement structurant pour le nouveau pôle universitaire. Les architectes ont en effet tiré parti de sa situation centrale pour en faire un lieu de circulation en la ceignant d’une galerie qui protège les usagers du soleil et des pluies. « Si le programme, composé d’une salle de lecture, d’une mezzanine et de locaux administratifs, était simple, la contrainte la plus importante était d’ordre climatique », explique Adrien Robain. Il fallait un bâtiment qui résiste aux variations thermiques, d’où le bloc massif de béton, protégé par une peau en bois formant brise-soleil. Réalisé en angélique (une essence locale dense et durable) et complété par une sur-toiture, ce dispositif atténue la lumière et la chaleur dans le bâtiment.

Enveloppe d’ombre, âme claire

Si le péristyle fait de la bibliothèque un lieu de vie autant qu’un lieu d’étude, le franchissement de ses seuils, boisé et minéral, confère une certaine monumentalité à la salle de lecture. Les rais de lumière filtrant entre les lames de bois proposent une gradation savante de la lumière. De même que la lumière naturelle, la lumière artificielle est modulée dans les espaces intérieurs pour apporter un éclairage doux et diffus : pas de réflecteurs, mais une nappe de « gros ballons dépolis » flottants au-dessus des tables. Le confort acoustique concourt à cette atmosphère ouatée. Le plafond suspendu, qui dissimule les réseaux, tout comme les murs « blindés de fractales », atténuent les réflexions sonores en provenance du sol en béton et offrent ainsi un cocon fédérateur au cœur d’un site appelé à se développer.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : rectorat de Guyane. Maîtrise d’œuvre : RH + Architecture (A. Robain et A. Héaume), mandataire, ARA (Jocelin Ho-Tin-Noé), associé. BET : Technopôle Martinique/Sodetec (structure), Choulet (fluides), Solener (HQE), Raskin (acoustique), Sylva Conseil (bois), Weex (SPS, SSI), PCC973 (OPC). Contrôle technique : Socotec. Principales entreprises : Difou TP (VRD/espaces verts), Nofrayane (gros œuvre), CBCI (charpente/façade bois). Surface : 2 143 m² Shon. Montant des travaux : 5,3 millions HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X