Industrie/Négoce Bretagne, Pays de la Loire

Un vent du large souffle au beau fixe, avec quelques nuages à l’horizon

Mots clés : Monde du Travail

La Bretagne comme les Pays de la Loire bénéficient de nombreux atouts forts, dont la démographie attractive et un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale.

Le moral est donc au beau fixe, même si des inquiétudes pointent, parmi lesquelles les tensions sur le marché de l’emploi. Les distributeurs sont à la manœuvre.

La Bretagne tient le cap de la reprise. « Après une année 2017 marquée par une progression importante de l’activité dans le secteur du bâtiment, avec une construction neuve de logements particulièrement dynamique, une stabilisation dans le non-résidentiel neuf et une progression de la rénovation, la production totale devrait encore progresser en 2018, mais à un niveau moindre. Cela tient notamment à des tensions importantes sur le marché de l’emploi », affirme une note de conjoncture de l’observatoire de la filière construction de la cellule économique de Bretagne (Cerc).

Avec une croissance de 22 % (en termes de logements comme de bâtiments non résidentiels commencés) à fin janvier 2018 (sur douze mois glissants), la Bretagne se situe clairement dans le peloton de tête des régions, seulement devancée, en ce qui concerne le logement, par l’Ile-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté, et l’Occitanie.

Atout démographique. La progression s’explique par une démographie attractive, notamment grâce à l’Ille-et-Vilaine (donc au pays rennais), département qui contribue à lui seul à plus de la moitié de l’accroissement démographique de l’ensemble de la région. De plus, le taux de chômage est nettement inférieur à la moyenne nationale. Qui plus est, il faut compter avec une surreprésentation des maisons individuelles (79 % des logements bretons, contre 56 % en France). Cela explique sans doute la présence fréquente du diffus et de la rénovation, notamment énergétique, dans les priorités stratégiques des négoces bretons.

Au-delà de ces indicateurs plus qu’encourageants, la prudence semble dominer, du côté des entreprises comme chez les professionnels, lorsque les uns et les autres s’expriment sur leurs...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 441 du 11/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X