Architecture Habitat

Un vaisseau immaculé

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Logement social

A Paris XV , un bâtiment enveloppé de Corian accueille dix logements sociaux.

Soudain, un bâtiment blanc illumine le carrefour à la jonction des rues de la Croix-Nivert, Mademoiselle et Lakanal, dans le XVe arrondissement de Paris. Sur une parcelle triangulaire, il succède à un ancien hôtel de deux étages, trop vétuste pour être préservé. « Nous trouvions intéressante sa situation de proue », explique Fannie Orihuela, architecte de l’agence N.O.A qu’elle a fondée avec Frédéric Nakache voici douze ans. C’est leur troisième opération dans la capitale avec le bailleur Elogie-Siemp. Leur immeuble se dresse au cœur d’un site relativement dense, qui concentre des constructions du début du XXe siècle, des années 1970 et 1980, avec en toile de fond l’église Saint-Jean-Baptiste de Grenelle et en face l’arrière du lycée Camille-Sée (1932), inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. « Notre problématique a consisté à nous intégrer dans ce tissu hétérogène avec un bâtiment qui s’affirme sans être trop théâtral », relève Fannie Orihuela.

Bien que le PLU les autorise à monter plus haut, les architectes ont préféré dessiner un R + 5 aux proportions harmonieuses. Sur un soubassement vitré, destiné à deux commerces, qui épouse les contours de la parcelle, prennent place trois étages plus deux en attique qui viennent s’accrocher aux héberges mitoyennes. L’acrotère est conçu de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5971 du 13/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X