Autres

« Un test d’humanité pour notre société »

Mots clés : Lutte contre l'exclusion

Le système bancaire fait par les riches et pour les riches sera sauvé des catastrophes, qu’ils ont en partie générées, alors que les pauvres sont ignorés. Au chevet des premiers, les grands experts se penchent alors qu’il n’y a personne, ou si peu, pour les autres.

Le craquement des Bourses fait un tel bruit que l’on craint que la vie s’en aille. La clameur de ceux qui ont faim ou qui n’ont pas de logements est à peine perceptible. […] Il n’y aurait donc personne pour entendre et pour comprendre ?

Mon propos n’est pas plaintif, conscient de cette nécessité de sauver ce qui peut l’être, mais il veut souligner cette terrifiante différence de traitement entre les uns et les autres. Là où se lézardent les systèmes financiers des mesures sont prises dans l’urgence – avec des moyens considérables.

[…] Il ne s’agit pas d’accuser mais de comprendre avec cette crainte que la seule hiérarchie des urgences, pour être celle de nos valeurs, s’avère être celle de l’argent. L’homme n’existerait-il pas vraiment ? L’homme possible serait-il donc à naître ?

Les milliards de dollars et d’euros abyssaux qui viennent d’être trouvés, s’ils avaient été mobilisés pour la pauvreté elle eût été alors, si ce n’est éradiquée, du moins fortement soulagée.

Les parlementaires se prononcent actuellement sur le projet de loi « Mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion », puissent ceux qui sont déshérités par le manque de formation ou par les accidents de la vie ne pas être les oubliés. L’enjeu de cette loi n’est pas étranger à la mixité sociale. L’article 55 de la loi SRU doit être sécurisé si nous voulons donner quelques chances à ce que la ville soit moins cruelle et moins injuste pour être le lieu d’une tentative de réconciliation entre l’humain et l’urbain.

Je ne veux pas croire qu’il n’y ait personne pour défendre un tel projet, tant il s’avère un test d’humanité pour notre société. […]

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X