Régions Le Havre

Un projet ouvert participatif pour moins de charges

C’est fait. Le permis de construire du Pop Acte (pour projet ouvert participatif) a été déposé fin juillet à la mairie du Havre (Seine-Maritime). Mené par le bailleur Logeo Seine Estuaire dans le cadre de l’appel à projets « Architecture de la transformation » organisé par la Caisse des dépôts et l’Union sociale pour l’habitat, ce Pop Acte vise à réduire au maximum les charges des locataires.

Deux pistes et douze familles. « Nous avons suivi deux pistes : diminuer la taille des logements au profit d’espaces mutualisés et impliquer les habitants dans l’entretien des espaces communs, à l’intérieur comme à l’extérieur », précise Sandrine Cuffel, directrice des activités émergentes de Logeo Seine Estuaire. Ces options imposaient bien sûr la participation active, dès la conception, des futurs habitants. Ce sont donc 12 familles de compositions, d’origines sociales et de cultures diverses qui ont œuvré aux choix de conception aux côtés de l’agence Bettinger Desplanques (architecte), de l’atelier Les 2 Cyclopes (paysagiste) et des équipes de Logeo Seine Estuaire. « Le temps long offert à ce projet est un facteur de succès, souligne Sandrine Cuffel. Certains choix, comme la laverie commune, sont le fruit d’une longue réflexion qui nécessitait que les futurs locataires aient fait connaissance. » Une maturation pilotée par l’association les Cueilleurs d’Histoires, un « assistant à maîtrise d’usage », métier qui émerge à l’occasion de ces expériences d’habitat participatif. Fruit de ce travail commun, le futur bâtiment est un R + 1 en structure bois de 733 m2 Shab et 117 m2 de locaux mutualisés, offrant 12 logements du T2 au T4. La fin du chantier est prévue début 2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X