Régions Centre-Val de Loire

Un premier lotissement biosourcé en avril

Mots clés : Urbanisme - aménagement urbain

Val Touraine Habitat a lancé son premier chantier labellisé Qualitel biosourcé : la construction de huit logements individuels locatifs, à Reugny, au nord-est de Tours (Indre-et-Loire). Le projet a été attribué en conception-réalisation à un groupement dont le mandataire est Vivre Eco, une entreprise artisanale (18 salariés) du Loir-et-Cher spécialisée dans la construction bois. « Notre souci était de faire des économies d’énergie tout en apportant un maximum de confort aux locataires. C’est un peu plus cher à la construction, mais on s’y retrouve sur les charges », précise-t-on chez Val Touraine Habitat.

Ossature bois. Le budget global de l’opération est de 1,1 M€. Les huit logements, conçus par les architectes parisiens De Broissia Guimon & Associés, sont réalisés en ossature bois, avec un bardage bois et une isolation en laine minérale. Les matériaux sont pour la plupart d’origine française, mis à part le lamellé-collé qui vient d’Autriche. « Avec l’ossature bois, la labellisation de niveau 1 (soit 42 kg de matériaux biosourcés par m2 de surface) a été vite atteinte, et nous pourrions même prétendre à un niveau supérieur », précise Samuel Breton, gérant de Vivre Eco. Les quatre premiers logements sont déjà construits, et la totalité de l’opération doit être livrée en avril.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X