Régions Narbonne

Un pôle de santé ouvert sur la nature

Mots clés : Risque sanitaire

Icade Santé mettra en chantier dans quelques mois pour le compte du groupe MédiPôle Partenaires une clinique privée de 300 lits à Montredon-des-Corbières (Aude), à l’entrée ouest de Narbonne. L’établissement, baptisé Hôpital privé du Grand Narbonne, remplacera la polyclinique Le Languedoc, située à Narbonne même. L’investissement est estimé à 50 millions d’euros. « Nous avons 14 projets structurants en France, commente Philippe Gravier, président du directoire de MédiPôle Partenaires. Celui-ci est de loin le plus important. » Le nouvel établissement sera le premier élément d’un « pôle santé » de 40 hectares, aménagé par la SEM Alenis pour le compte de la communauté d’agglomération du Grand Narbonne, qui investit 20 millions d’euros dans la première tranche de cette opération. La polyclinique, d’une surface de 23 000 m2 , sera complétée par une maison des consultations et par un établissement de soins de suite et de réadaptation. Les trois bâtiments, conçus par AIA Associés, seront réunis autour d’un même parvis.

Travail sur les matériaux, les espaces et les couleurs.

« Nous avons opté pour un bâtiment compact mais plutôt bas pour assurer l’insertion la plus douce possible dans un site naturel remarquable, explique Bruno Follin, architecte. Nous voulions éviter tout effet ostentatoire. » Le futur établissement se veut exemplaire en termes de prise en charge ambulatoire. « Nous devons proposer aux patients le parcours le plus lisible possible, précise l’architecte. Toute l’activité ambulatoire sera placée en balcon et visible depuis le hall d’entrée. » Le développement de l’hospitalisation à la journée aura également un impact sur la qualité des espaces. « Le patient n’entre plus dans le bloc allongé sur un brancard mais debout, commente Bruno Follin. Il faut donc concevoir des espaces plus sensibles en travaillant sur les couleurs, les matériaux, l’ambiance acoustique, la lumière naturelle. L’architecture devient très importante. Il faut aussi proposer aux accompagnants, qui auront parfois à rester plusieurs heures sur place, des espaces publics ouverts, avec des services et une décoration soignée. La ville doit entrer dans la clinique et la clinique dans la ville. » L’ouverture de l’établissement est annoncée pour avril 2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X