Régions Haute-Savoie

Un pôle d’éco-activités à 11,7 M€

La communauté de communes du Genevois (CCG) lance le premier pôle d’éco-activités de Haute-Savoie. « Notre ambition est de rassembler au même endroit des entreprises participant à la construction durable, aux productions écorespon-sables, au bien-être », explique Marion Comestaz, responsable économie à la CCG. Implanté à proximité immédiate de Genève et des nœuds autoroutiers de l’A 40 et de l’A 41, cet espace de 25 hectares comprend 18 hectares de terrains commercialisables répartis entre production (13 hectares), commerces (2,6 hectares) et services (2 hectares).

Différents bâtiments sont prévus pour accueillir les entreprises en optimisant le foncier, et en donnant une cohérence à l’ensemble. Un pôle tertiaire abritera des sociétés de services tournées vers les professionnels (bureaux d’études, comptables, fiscalistes… ). Des artisans de bouche et producteurs pourront fabriquer, préparer, vendre leurs préparations dans une « halle des saveurs ». Un bâtiment de l’écoconstruction, avec un espace d’exposition partagé, et un pôle bien-être rassemblant divers praticiens sont également prévus.

600 emplois attendus. Les premiers permis de construire devraient être déposés cet été pour un lancement des travaux en début d’année prochaine. Destiné à la fois à une clientèle d’entreprises et de particuliers, l’écoparc du Genevois veut mettre en avant les qualités naturelles du site, comme les haies bocagères qui seront conservées et intégrées dans les aménagements. Un verger et un parcours santé viendront compléter les espaces publics.

La CCG, qui a commencé dès 2004 à procéder aux acquisitions foncières, garde la main sur la commercialisation qui vient d’être lancée. Elle a, en revanche, signé en février 2016 une concession d’aménagement avec Teractem. L’ensemble représente un investissement de 11,7 millions d’euros (acquisitions foncières et aménagement) et devrait générer, à terme, 600 emplois dans un secteur géographique porté par une croissance démographique de 4,2 % par an.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X